C’est un Max Biaggi dont le nom circule déjà pour faire l’essai de la MotoE électrique lors du Grand Prix d’Italie au Mugello qui a vendredi effectué quelques kilomètres au volant d’une Formula E de démonstration dans les rues de Rome.

L’empereur romain pilotait donc à domicile et s’était bien préparé à cette première en faisant du simulateur, mais s’est néanmoins déclaré surpris par l’agrément de l’exercice : « J’ai fait sept tours vendredi. C’était très impressionnant, j’ai été vraiment surpris. Je ne voulais plus sortir de la voiture après ça, c’était très amusant. C’était ma première sortie dans un tel véhicule. La piste à Rome convenait bien. C’était cool. Le feeling que j’ai eu est vraiment spécial parce que tu fais le tour de cette piste, il n’y a pas de piste permanente, donc c’est une piste cahoteuse. Lorsque vous utilisez les freins, vous sentez que la voiture veut sous-virer, puis vous verrouillez le pneu avant. Mais la puissance est bonne. Je ne m’attendais pas à tant de puissance, parce que sans le bruit, vous ressentez juste la poussée et cela vous fait penser ‘Est-ce que je vais vite ?’ Et puis vous voyez le mur, et ça vous dit que vous allez vite! C’est très spécial. C’est comme traverser un tunnel, à cause des murs sur les côtés. Vous sentez la vitesse, vous n’entendez pas le bruit mais la vitesse est là. Le circuit n’est pas mauvais, je m’attendais à quelque chose de plus dramatique, en me souvenant de la piste qui entourait la ville. Mais celui-ci est bien fait. Il y a des bosses, bien sûr. Les pneus ne sont bien sûr pas des slicks, ce à quoi je suis habitué, ils n’ont pas une énorme adhérence, mais ils se réchauffent relativement bien. Je pensais peut-être à une piste sale, mais la prise en main n’est pas mauvaise. Le couple de la voiture est vraiment bon. J’ai été extrêmement surpris de la quantité de couple disponible ici. Les voitures ne sont pas aussi rapides que les voitures de F1, mais elles viennent de commencer ce projet. La voiture est assez similaire à une voiture de F1. Les freins sont plutôt bons. Je suis convaincu que les voitures de Formule E seront de belles voitures dans quelques années ».

L’empereur romain a effectué 7 tours du circuit de 2,86 kilomètres et est donc agréablement surpris. Il sera intéressant d’avoir ces commentaires sur la MotoE. Interrogé sur un futur possible en Formule E, Max Biaggi a répondu: ” Pour l’instant, profitons du moment “.