Ce sont les 21 et 22 avril que les 24 Heures Motos vont fêter leurs 40 ans sur le circuit Bugatti, dans le cadre de la deuxième manche du Championnat du Monde d’endurance 2017-2018.

Plusieurs équipes ont participé à des essais libres ces deux derniers jours, alors que le GMT94 et Kawasaki SRC avaient décidé de rouler plus au sud. Voici tout d’abord le point de vue de l’organisateur EWC :

A 40 jours des premiers tours de roues des 24 Heures Motos, une poignée de favoris était au Mans pour leurs premières séances d’essais sur le circuit Bugatti. Les performances sont là et nous promettent une course intense et passionnante.

Quelques-uns des meilleurs teams soutenus par Dunlop et Bridgestone étaient au Mans pour ces essais privés. Sur ses terres, le Suzuki Endurance Racing Team (Dunlop) prépare son retour au premier plan. Après un Bol d’Or difficile et une nouvelle GSX-R 1000 en développement, le Suzuki Endurance Racing Team a profité de l’hiver pour dompter l’électronique de sa machine et tirer les meilleurs enseignements de sa course au Bol d’Or. « Le SERT est en apprentissage continu, explique Dominique Méliand, team manager de retour sur le circuit. Il faut s’attendre à de grosses surprises au Mans car nous avons tous profité de l’hiver pour faire évoluer nos machines. »

Les équipes à surveiller

Au palmarès des équipes à surveiller, le SERT place en tête le GMT94 Yamaha, tenant du titre mondial qui reste sur une impressionnante série de victoires depuis les 24 Heures Motos 2017. Le GMT94 Yamaha, qui a préféré travailler sur le circuit de Nogaro dans le sud-ouest de la France, s’affiche aussi en très grande forme après ses tests. Même sentiment chez l’autre Yamaha officielle du YART présente au Mans pour ces essais avec Bridgestone. Mandy Kainz, team manager du YART Yamaha, avoue que sa R1 2018 a hérité de quelques pièces éprouvées sur la Yamaha Factory, victorieuse pour la 3e fois à Suzuka en juillet dernier. Aux côtés de Broc Parkes et de Marvin Fritz, le YART Yamaha a aussi engagé le japonais Takuya Fujita, tout de suite dans le rythme après quelques tours de découverte du circuit Bugatti.

Le SRC Kawasaki, en essais en Espagne avec Pirelli, sera aussi un adversaire redoutable. La surprise pourrait enfin venir du Honda Endurance Racing. Remise en selle par une 3e place au Bol d’Or, l’équipe anglaise officielle a mis à profit l’aide de Chris Pike, manager des équipes Honda en championnat du monde FIM Superbike, pour apprivoiser l’électronique et peaufiner les réglages de la CBR1000RR #111. Elle l’a prouvé lors de ces tests sur le circuit Bugatti.

La CBR1000RR de l’équipe officielle japonaise F.C.C. TSR Honda France était aussi en piste au Mans, l’occasion de constater qu’Alan Techer, blessé lors de tests au Japon, est de retour en forme. Comme au Bol d’Or, il sera au guidon avec Josh Hook et Freddy Foray.

En piste au Mans, on a pu aussi constater la bonne forme du Junior Team Le Mans Sud Suzuki qui a recruté Louis Rossi aux côtés d’Hugo Clère et d’Alex Sarrabayrouse.

De retour sur Suzuki, le Team April Moto Motors Events faisait ses premiers tours de roues au Mans. L’équipe de la #50 repart d’une page blanche avec la GSX-R1000 2018 mais compte bien se mêler aux débats.

Présentation de l’Automobile-Club de l’Ouest :

Sept équipes qui participeront à la 41e édition des 24 Heures Motos ont pu commencer la mise au point de leurs machines à l’occasion de deux journées d’essais privés sur le circuit Bugatti.

Les premiers tours de roues sont toujours l’un des moments les plus attendus de la saison. Sept équipes qui prendront le départ des 24 Heures Motos les 21 et 22 avril prochains ont profité de deux journées d’essais privés pour démarrer la mise au point des nouvelles motos. Une première étape capitale où l’objectif est d’accumuler les kilomètres afin de recueillir de précieuses données.

Le Suzuki Endurance Racing Team, le Team F.C.C TSR Honda France, le YART-Yamaha, le Honda Endurance Racing, l’équipe April Moto Motors Events, le Junior Team Le Mans Sud Suzuki et le Team Cottard Motosport sont à pied d’oeuvre sur le circuit Bugatti depuis hier et jusqu’à aujourd’hui. Hier, les équipes ont profité d’une piste sèche pour enchaîner les tours et procéder aux premiers réglages des motos.

Au sein du Honda Endurance Racing, l’équipe britannique a notamment offert du temps de roulage à sa nouvelle recrue : Erwan Nigon. Le vainqueur de l’édition 2014 des 24 Heures Motos commente ses essais : « Nous étions à Nogaro en début de semaine pour deux journées d’essais et j’étais un peu sur la retenue car je n’avais plus roulé depuis le mois de novembre. Maintenant, je me sens bien sur la moto, elle est très saine et n’a pas de défauts majeurs. Hier, nous étions à 100% au niveau des chronos. Je peux affirmer que la moto nous permettra de jouer les premiers rôles durant la course ».

Le YART-Yamaha fut très en vue. L’équipe autrichienne a apporté trois Yamaha R1 que se partagent Broc Parkes, Marvin Fritz et Takuya Fujita à tour de rôle. Ces deux journées d’essais sont très précieuses pour le pilote japonais qui, jusqu’à hier, ne connaissait pas le circuit Bugatti.

Le Team April Moto Motors Events profite de ces tests pour découvrir la nouvelle Suzuki GSX-R 1000. Matthieu Lagrive, Baptiste Guittet et Grégory Fastre se sont relayés au guidon de la Suzuki #50. « L’équipe a reçu les motos tardivement. Elle sont au trois quarts d’origine, malgré ça nous avons pu effectuer un dégrossissage. Ces tests permettent aux mécaniciens d’évaluer les évolutions à apporter sur nos deux motos pour les prochains roulages », explique Baptiste Guittet.

L’équipe Cottard Motosport a déposé un dossier d’engagement pour les prochaine édition des 24 Heures Motos. En attendant le verdict du Comité de sélection de l’Automobile Club de l’Ouest, elle a débuté la mise au point de sa Suzuki GSX-R. Les pilotes Jean-Edouard Aubry, Quentin Levrier et Jérémy Cramer sont présents sur le circuit Bugatti. Jérémy Cramer débriefe la première journée d’essais : « Hier, nous avons pu observer que nos chronos sont constants grâce aux pneumatiques Dunlop qui sont très stables du premier au dernier tour. Nous avons procédé à des réglages d’amortisseur. La moto fonctionne très bien, nous sommes très satisfaits ».

La liste des engagés pour la 41e édition des 24 Heures Motos sera dévoilée le vendredi 16 mars. Les équipes seront de retour sur le circuit Bugatti les 3 et 4 avril à l’occasion des essais pré-Mans. Deux journées d’essais libres non obligatoires.

Pendant ce temps, le GMT94 tournait à Nogaro :

L’équipe GMT94 Yamaha était présente à Nogaro les 5 et 6 mars pour deux jours d’essais. David Checa, Niccolò Canepa et Mike Di Meglio ont effectué de nombreux tours sur une piste qui a offert toutes les options que peuvent comporter une course d’Endurance : de la pluie, du séchant, du sec, du froid et du moins froid. Toutes les évolutions en terme de suspensions, électronique ou encore moteur, effectuées durant la trêve hivernale, ont été validées. Très rapidement, la Yamaha 94 évoluait dans des chronos oscillant en 1’28 et 1’29 dans des conditions de course sur une piste délicate. Jamais les trois pilotes n’avaient réalisé de telles performances sur ce circuit qui les accueille tous les ans à la même période. Jamais une moto EWC n’a été en mesure de rouler sur un tel rythme.

Christophe Guyot : « Nous pouvons être satisfaits de ces essais. Notre Yamaha fonctionne parfaitement et les pneumatiques Dunlop sont capables de performances incroyables lorsque la piste est froide. Nous devons cependant rester prudents et lucides. Nous savons que la concurrence sera redoutable et nous devons encore progresser si nous voulons défendre notre position au championnat. Nous repartons avec toutes les informations nécessaires pour nous préparer au mieux pour les essais officiels pré Mans début avril. »

J-44 avant le départ de la 40ème édition des 24 Heures Motos. Les équipes sont à pied d’oeuvre pour préparer le 2ème rendez-vous de la saison 2017-2018 du #FIMEWC. Cette semaine, certains testent sur le Bugatti, et d’autres plus au sud, en Espagne. C’est le cas du Team SRC Kawasaki et de Randy de Puniet.

Photos © Michel Jamin pour l’ACO et David Reygondeau pour l’EWC

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :