L’ancien Champion du Monde GP125 en 2008 et vainqueur des 24H du Mans, 8H d’Oschersleben, 8H de Slovaquie & Bol d’Or 2017 sera engagé cette saison en Championnat du Monde d’Endurance et en Mondial-Supersport avec le GMT94 .

Cette interview de Mike Di Meglio #63 a été réalisée avec les questions posées par les membres du groupe Actualités & Avis des Consultants MotoGP ! sur Facebook et reproduite avec leur accord.


– Mike, Quels sont tes objectifs pour ta première saison en Mondial-Supersport ?
“L’objectif sera d’être compétitif et pouvoir me battre pour des podiums à l’occasion de ma première saison dans la catégorie. J’ai une équipe autour de moi qui est très motivée par ce challenge et qui travaille déjà beaucoup pour me donner les moyens d’y arriver.
Je ferai mes premiers tours de roue avec la moto que j’utiliserai cette saison à l’occasion de tests prévus à la fin du mois de janvier à Portimao. Nous saurons mieux où nous situer face aux pilotes qui connaissent la catégorie”.

– Vu que tu rouleras sur une Yamaha et que tu ne seras pas présent sur toutes les courses de la saison, si l’occasion se présentait, accepterais-tu “d’aider” un autre pilote Yamaha s’il en avait besoin pour le championnat ? 
“Nous faisons du sport et de la compétition avant tout. Je veux me concentrer sur mon pilotage, la mise au point de ma moto et être le plus compétitif possible”.

– Comment vas-tu gérer les transitions entre le 600 et le 1000 ?
“Je pense que la transition la plus simple sera de passer de la R6 à la R1. L’inverse sera peut-être moins simple car le pilotage de la 600 demande une vitesse de passage en courbe plus importante. Dans tous les cas, avoir un programme aussi complet ne peut pas être un handicap”

– Tu auras un soutien de Yamaha Japon ou Yamaha Europe sur ta R6 de Supersport ? 
“Notre moto ne sera pas une machine officielle mais Christophe (Guyot) entretient de très bonnes relations avec Yamaha et je n’ai pas d’inquiétude sur la qualité du matériel qui sera mis à ma disposition cette année.
Les motos de Supersport sont plutôt simples grâce à un règlement technique qui limite la préparation ce qui permet de réduire l’écart entre les machines qui finalement reçoivent peu d’évolutions pendant la saison”.

– Aurais-tu envie de retrouver la catégorie Moto2 si les résultats sont là ? Ou passer en Mondial-Superbike ?
“Je me suis fait plaisir en GP. J’y ai remporté un titre mondial. Je me suis régalé en Endurance en remportant les 24H du Mans et le Bol dOr ainsi que l’Allemagne et la Slovaquie. Le projet Supersport est génial. Maintenant que nous y sommes, je ne veux penser à rien d’autre et me concentrer pour y être compétitif dès que possible.”

– Est ce que cela te fait plaisir de retrouver un championnat du monde de vitesse ? 
“Bien sûr ! Rejoindre le Mondial-Supersport me fait d’autant plus plaisir que j’avais déjà envisagé par le passé de rejoindre cette catégorie mais cela n’avait pas pu se faire pour différentes raisons.
J’aime beaucoup le pilotage de la 600 et je m’entrainais déjà avec une Yamaha R6 lors de mes saisons en Moto2″.

– Si après les 3 premières courses tu te retrouves tête du championnat du monde Supersport, vas-tu faire les 24h du mans ou le 4ème Round Supersport qui sont en concurrence de date ?
“Notre priorité est l’Endurance et il est donc certain que je ne serai pas présent au Round des Pays-bas qui se déroule le même week-end que les 24 heures du Mans.
Les 8 heures de Slovaquie & d’Oschlerseben sont en concurrence de date avec le Mondial Supersport mais le calendrier EWC peut encore changer.
Je n’ai pas été champion du monde d’endurance 2017 avec mes coéquipiers et mon objectif principal cette saison est donc de remporter le titre mondial avec eux !”.

– Pourquoi avoir choisi un engagement en Supersport plutôt que le Superbike ou le Superstock sachant que tu performes sur la yamaha R1 d’endurance ?
“Le projet de Christophe était de s’engager en catégorie Supersport dont le règlement technique permet d’être compétitif plus facilement qu’en Superbike”

– Vas-tu porter ton n°63 fétiche ou le n°94 du GMT94 pour ta saison Supersport ? 
“Je porterai le numéro 94, c’est une identité forte dans notre sport et je suis fièr de pouvoir le porter !”.

Tous les articles sur les Pilotes : Mike di Meglio

Tous les articles sur les Teams :