Cette conférence de presse pré-Grand Prix d‘Aragon réunissait Marc Marquez, Valentino Rossi, Jorge Lorenzo, Dani Pedrosa, Alex Rins et Brad Binder.

Comme à notre habitude, afin d’éviter toute interprétation journalistique abusive, nous vous proposons une traduction “brute” de l’intégralité des propos de Valentino Rossi.


3 courses, 3 podiums…

“Oui, la seconde partie de la saison est plutôt bonne. Malheureusement, je n’ai pas pu gagner une course, mais j’ai pris quelques points et essayer de rattraper quelques erreurs faites durant la première moitié de saison. Vous savez, l’écart avec Marc demeure très important, car j’ai faits quelques bons résultats et quelques podiums lors des dernières courses, mais j’ai juste récupéré un peu petit peu. Mais quoi qu’il en soit, nous devons essayer de continuer comme cela car nous travaillons bien et nous sommes toujours plutôt compétitifs. Mais je pense que ce week-end, ce sera un peu plus difficile car ce n’est pas une des meilleures pistes pour moi. L’année dernière, nous avions beaucoup travaillé et peiné durant les essais et, finalement, la course a été plutôt bonne. J’étais fort et je me suis beaucoup amusé durant la bagarre, même si j’ai perdu. Nous devons donc repartir depuis ce point et essayer d’être compétitifs, car, assurément, tous les pilotes espagnols sont très difficiles à battre ici.”

Une saison incroyable avec 8 vainqueurs différents…

“Oui, c’est quelque chose à quoi personne ne s’attendait, car durant les dernières années, les noms qui gagnaient étaient plus ou moins les mêmes, quelles que soient les conditions. Mais lors des 8 dernières courses, vous avez 8 différents noms. C’est sûr que c’est intéressant pour le championnat, c’est plus difficile, les choses sont plus équilibrées entre tous les pilotes mais aussi entres les différentes motos, et si les conditions changent, vous avez des noms différents qui sont toujours très forts. C’est également pour cette raison que nous devons essayer d’être toujours là, et essayer d’arriver sur le podium.”

Vous avez fait du vélo, hier…

“Oui. Non, heureusement, je ne suis pas monté sur la bicyclette (rires), c’était une bonne idée que j’ai juste fait un peu de moto. Nous connaissons ces deux grands noms et je suis toujours le vélo, car même si je n’en fais pas, c’est intéressant.”

Quels circuits vous sont maintenant favorables?

C’est toujours très difficile de savoir ou de dire par avance où vous pouvez gagner ou où vous pouvez peiner davantage, ne particulier cette année avec les pneus différents, mais il reste 5 courses à faire et le plus important est pour moi de marquer des points à chaque course et essayer de monter sur le podium à chaque course jusqu’à la fin. Et le second objectif est d’essayer de gagner, mais vous ne savez jamais où, et vous devez essayer de donner votre maximum partout, et après vous voyez.”

Qu’est-ce qui est difficile à faire avec la Yamaha sur ce circuit?

“Il y a quelques virages très serrés où vous devez accélérer à partir d’une faible vitesse, en particulier après la deuxième chicane, vous repartez depuis une vitesse très basse et un virage difficile, puis il y a une très longue ligne droite et dans ce type d’accélération, nous perdons habituellement un peu, nous souffrons un peu. Mais aux autres endroits, la moto est bonne car il y a des changements de directions avec de longs virages rapides et fluides, là où notre moto est bonne. Vous avez de nombreux freinages inclinés, là où habituellement nous souffrions un peu, mais… come mon l’a dit, on ne sait jamais, cette année tout est différent avec les pneus et on doit attendre, mais je pense que plus ou moins, les points sont ceux-ci.”

Si vous ne remportez pas le titre, qu’est-ce qui est le plus important pour vous? Arriver second au championnat ou marquer le plus de victoires?

“Les deux! (rires). Vous savez, la deuxième place est beaucoup moins importante que de remporter le championnat.  C’est plus ou moins au même niveau car gagner des courses est génial. Mais on doit essayer de faire les deux.”

Pensez-vous que Nicky Hayden puisse gagner ce week-end?

“Vous savez, c’est arrivé une fois avec Bayliss à Valencia en 2006. Je m’en souviens très bien (rires). Je suis très content de voir Nicky ici car c’est un chic type. J’ai déjà parlé avec lui avant et je pense qu’il sera à l’aise avec les Michelin, car il était toujours fort avec les Michelin dans le passé. Il peut donc faire un bon week-end et une bonne course.”

Qui pourrait être le 9e vainqueur cette année?

“Je pense Dovizioso.”

Tous les articles sur : Valentino Rossi