Pour une fois, fait assez inhabituel pour le souligner, Valentino Rossi n’était pas le centre de l’attention des journalistes lors de cette conférence de presse post-course qui réunissait également Marc Marquez et Jorge Lorenzo.

Mis à part les deux questions obligatoires de Nick Harris, le pilote Yamaha n’a en effet été interrogé qu’une seule fois, ce que l’on peut comparer avec le nombre de questions posées à Marc Marquez

Comme à notre habitude, afin d’éviter toute interprétation journalistique abusive, nous vous proposons une traduction “brute” de l’intégralité de ses propos.


Vous aviez le rythme pour finir second mais vous terminez troisième…

“Oui, vous savez, le début de course était très amusant, c’était une superbe bataille. C’était bien et nous avons apprécié. J’ai vu que Marquez s’était fait une chaleur au virage 7 et avait perdu un petit peu, et j’espérais que son pneu avait quelque chose de mauvais (rires). Quand j’étais en tête, j’avais un bon rythme, j’ai essayé d’attaquer au maximum, mais malheureusement, ce n’était pas suffisant. Durant ce week-end, nous avons travaillé pour essayer d’être plus fort lors de la seconde partie de course, mais malheureusement ce la n’a pas fonctionne comme nous le voulions. J’ai donné le maximum, mais Lorenzo était plus fort, plus rapide que moi lors de la seconde partie de course. Et il a pu me rattraper, me dépasser et passer devant. Mais vous saviez, j’étais là! De derrière, je pouvais rester avec lui et j’ai voulu faire la bagarre dans les derniers tours mais j’ai malheureusement commis une erreur au freinage du virage 11. J’ai freiné et j’étais un peu trop rapide, c’était trop dangereux et j’ai décidé de couper le virage et de partir au large. Sinon, on aurait pu se toucher, un désastre. Quoi qu’il en soit, le podium est bon, ici en Aragon, car nous y souffrons toujours un peu. Bien sûr, je voulais arriver devant mon coéquipier, mais cette fois, il était plus fort. Mais ce sont de toute façon des points importants.”

 52 points…

“Oui, c’était déjà très difficile avec 43 points et c’est maintenant beaucoup plus difficile avec 52. Mais je ne veux pas penser au championnat, nous devons juste travailler et rester concentrés. Dans trois semaines, nous irons faire les courses outre-mer. J’aime toujours beaucoup les circuits, notre moto est habituellement forte là-bas, donc nous devons nous battre et essayer d’arriver sur la podium et essayer de nous battre pour la victoire. Car nous n’avons pas gagné depuis Barcelone avec la Yamaha, et il semble que les Suzuki, mais plus particulièrement les Honda, progressent beaucoup. Lors des dernières courses, elles en ont gagné beaucoup avec différents pilotes, et nous devons comprendre et essayer d’être compétitifs pour la dernière partie du championnat.”

Marc est 52 points devant, mais Jorge est 14 points derrière; où faut-il regarder?

“Comme je l’ai dit, l’important est de faire de bonnes courses, essayer de ne pas faire d’erreur, prendre des points, arriver sur le podium, et plus particulièrement essayer de gagner. Vous savez, 52 points, c’est beaucoup, et en même temps, la bagarre pour la deuxième place, qui n’est pas la première place, est assez serrée avec Lorenzo. Marquez et Lorenzo sont aussi très très forts dans les prochaines courses, jusqu’à la fin; c’est comme si, maintenant, on était dans la dernière partie et nous devons essayer d’être compétitifs partout.”

Tous les articles sur : Valentino Rossi