Les pilotes MotoGP ayant atteint le podium, Valentino Rossi, Marc Marquez et Dani Pedrosa, étaient conviés à cette conférence de presse post-course du Grand Prix de Catalogne 2016.

Afin d’éviter toute interprétation journalistique abusive, nous vous proposons ici une traduction “brute” de l’intégralité des propos de Dani Pedrosa.


Vous avez choisi un pneu Medium ; cela a-t-il joué dans votre bagarre avec Vinales ?

“Oui, c’est vrai. J’ai dû prendre le pneu Medium car hier j’ai essayé le Dur, et comme d’habitude cette année avec le Extra Hard sur certains circuit, je ne peux pas avoir la moindre motricité. Cela provient peut-être de mes caractéristiques, mon poids ou autre chose…
C’est donc très difficile pour moi de travailler avec les pneus, mais j’ai finalement dû me décider et je me suis décidé seulement à la dernière seconde car je savais que tous les pilotes avaient monté un arrière Dur et j’étais sur le point de faire pareil, mais à la dernière seconde, j’ai changé d’avis et essayé d’utiliser une stratégie différente car c’était un peu mieux pour moi.
Donc quand la course a démarré, j’ai pensé que c’était important de partir en tête mais malheureusement j’ai freiné un peu trop tôt au premier virage et j’ai perdu quelques positions, mais j’ai juste essayé de ne pas brûler le pneu lors des premiers tours, donc j’étais là, essayant de garder l’écart tout en n’attaquant pas trop fort. Et comme je pilotais ainsi, Vinales m’a attaqué à chaque virage, ou presque à chaque virage, mais malheureusement il a choisi le mauvais endroit. Il a commencé à me doubler dans la chicane, où il n’y a qu’une seule trajectoire, et nous avons perdu là presque une seconde et demie, je ne suis pas certain, mais cela a été le moment où j’ai complètement perdu le contact avec le groupe de tète, alors que plus tard, mon rythme n’était pas différent. Mais bref, sur la fin, quand il restait 5 ou 6 tours à faire, le pneu était mort, donc …

Mais d’un côté, je suis heureux car nous avons fait un petit pas en avant au Mugello et ici aussi, et cela est positif.”

Un week-end très difficile pour vous, à cause de Luis Salom…

“Bien sûr, cela a été un week-end très difficile mais nous avons finalement continuer le Grand Prix car la famille voulait que l’on poursuive. J’ai essayé de faire de mon mieux aujourd’hui, pour lui et pour sa famille. Comme Marc l’a dit, tous les pilotes et tout le monde du paddock se sont rendus à la minute de silence. C’était très émouvant, car vous voyez combien sont importants et nombreux les risques, donc je demande aux fans de respecter tous les pilotes du premier au dernier, car nous faisons tous de notre mieux pour faire un grand spectacle pour eux et pour nous. Mais ce n’est pas toujours facile et cette minute de silence était très émouvante. Aujourd’hui, nous terminons la journée avec ce t-shirt, mais surtout avec son souvenir à tout jamais dans notre cœur.”

Valentino est-il en ce moment le plus fort que vous avez connu?

“Vous savez, je cours avec lui depuis longtemps (rires en regardant Valentino Rossi). Je pense qu’il pilote “super” actuellement, en particulier par rapport à la motivation et la “power” qu’il faut conserver, année après année. Cela rend toujours les choses plus difficiles. Mais je pense que quand je courrais contre lui dans les années 2008/2009, il était vraiment fort tous les week-ends, alors que maintenant c’est un petit peu différent.  Certains jours, il peut être plus rapide, et d’autres pas si rapide.  Mais comme je l’ai dit, il a plus de…. comment on dit? Merito? Oui, mérito (rires) à faire ça alors que les années passent.”

Ce podium des deux Honda signifie-t-il que vos machines se sont améliorées?

“En réalité, j’ai pris de l’avance sur le test. J’ai donc déjà fait quelques tests durant ce week-end avec les pièces que nous avons pour lundi, parce que pour moi, une week-end de course est plus intéressant que d’essayer seulement durant une journée de test. Normalement, le lundi, le grip est très bon, et après la course vous avez plus de rythme, donc les chronos sont parfois encore meilleurs et pas seulement liés aux améliorations. Donc essayer durant le week-end, en course contre les autres pilotes et avec l’allure de la course est également parfois très intéressant. Je ne sais pas exactement ce que nous avons prévu pour demain, ce qui reste, mais nous continuerons à partir de ce qu’on a déjà fait.”

Qu’est-ce que devrait faire la Direction de course à propos de Iannone?

“Evidemment, d’après ce que j’ai pu voir sur les images, mon opinion est qu’il n’y avait pas d’intention de causer la chute, ni même de doubler. Mais il a freiné dans le sillage de Jorge et il a eu des mouvements de la roue arrière et quand il a perdu le contrôle, il a choisi la trajectoire intérieur une raison quelconque, on ne sait pas, et n’a pas pu freiner assez la moto. Donc je ne pense pas qu’il y avait une vraie intention, mais vous savez, juste pour dire que c’est un nouveau virage et bien sûr, comme l’a dit Valentino, c’est facile à dire mais ce n’est pas facile quand vous êtes sur la moto. Mais l’important est que je ne pense pas qu’il  y avait une intention de causer un problème, donc  c’est malheureux pour Jorge.”

Crédit photo: MotoGP.com

Tous les articles sur : Dani Pedrosa