Johann Zarco avait un rêve. Rouler avec Valentino Rossi, celui qui lui a fait s’intéresser à la moto. Un rêve à l’époque apparemment inaccessible et qui lui avait même échappé lors de ses deux premières journées de test MotoGP à Valence (voir ses déclarations d’alors,  ici et ). Puis se sont déroulés les essais privés Yamaha à Sepang en novembre dernier. Et là, forcément…

Voici donc notre petit “cadeau de Noël” à tous les passionnés qui soutiennent le double champion du monde français et qui apprécieront à la fois ses réponses et l’authenticité de son caractère de champion !


Lors de tes deux débriefings avec la presse, au soir des tests MotoGP à Valence, tu as fait à chaque fois allusion au fait que tu n’avais pas pu rouler avec Valentino Rossi. Pourquoi était-ce si important pour toi ?

Johann Zarco: “Parce que c’est la personne qui vous fait rêver. Du moins, pour ma part, j’en rêve depuis tout petit. J’ai commencé à m’intéresser à la moto au début des années 2000, et lui était déjà en catégorie reine et champion du monde, et on ne voyait que lui. Donc savoir que je vais courir avec lui, c’est déjà une preuve de sa longévité et il y a vraiment un côté émotionnel “toucher l’idole” qui prend réalité.
Parce que, par exemple, j’ai déjà couru avec Marquez. Avant qu’il ne soit cette légende actuelle, il a déjà été le pilote avec qui je me suis bagarré. Puis c’est devenu une légende. Donc, il y a moins ce côté rêve, alors que, dans ma tête, Valentino Rossi reste la légende, car il n’a jamais été mon adversaire.”

Donc on imagine que, depuis les essais à Sepang, ton rêve s’est réalisé…

“Immense ! Immense ! C’est génial ! Et là, on voit quand même très vite que, malgré le fait qu’on soit avec son idole, l’esprit de compétition prend rapidement le dessus; on sent qu’on est sur un pied d’égalité et qu’on doit se battre avec lui.”

Crédit photo : MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Yamaha Tech3, Movistar Yamaha MotoGP