Incontestablement, Jules Danilo est dans une phase de progression depuis le début de cette saison, ce qui lui permet dorénavant de régulièrement figurer autour de la 10e position d’un plateau composé de 34 pilotes.

En Catalogne, après avoir conclu les séances d’essais libres en 12, 5 et 18e position, le pilote français s’est qualifié à une belle 8e place, à quatre dixièmes de Brad Binder, égalant ainsi au passage sa meilleure performance de l’année dans cet exercice.

Une situation confortable qui permettait au titulaire de l’équipe Ongetta-Rivacold d’envisager une arrivée au moins dans le Top 10, voire, avec les aspirations et les aléas d’une course de Moto3, dans le Top 5.

Hélas pour lui, ces derniers, les aléas, matérialisés par le binôme Hiroki Ono et sa Honda, ont joué cette fois en sa défaveur, et ce, dès le début de la course catalane.

Le numéro 95 doit maintenant reporter sur Assen ses espoirs d’améliorer son meilleur résultat en course de l’année, à savoir une double place de 9e, à Austin et à Jerez.

Jules Danilo: “Malheureusement, la course a été assez brève. J’ai fait deux tours puis Ono a élargi dans le premier virage et fait un highside en revenant dans la trajectoire. Par manque de chance, j’étais juste derrière et n’ai rien eu le temps de faire.
Je suis plus que dégoutté car tout mon week-end avait été bon et, sincèrement, je voyais que le groupe de tête commençait à se mettre en place et j’avais une position idéale pour analyser ce qui allait se passer. J’étais vraiment très très tranquille derrière et on commençait déjà à creuser un petit écart avec les gars de derrière, donc tous les espoirs étaient permis…
J’ai fait le maximum pour me mettre en valeur ce week-end, et là, à cause d’une chute devant, le week-end se termine sur une mauvaise note. Mais bon, essayons de rester positif, je pense qu’on a fait de gros progrès, j’étais vraiment à l’aise sur la moto ce week-end et assez souvent dans les dix, donc il y a beaucoup de positif. Maintenant, il faut retrouver ce bon feeling à Assen et continuer de progresser.”

Propos recueillis par Thomas Morsellino

jd3
jd2
jd4

Tous les articles sur : Jules Danilo