Pendant que leurs grandes sœurs RC16  ont montré en Autriche qu’elles avaient encore 2 secondes à gagner pour être au niveau des meilleures, les “WP Ktm” se sont également confrontées à la concurrence pour la première fois,  à Brno, en République tchèque.

En  l’absence de Johann Zarco (en vacances méritées), d’Alex Rins (blessé) et de Sam Lowes (occupé sur sa future Aprilia RS-GP à Zeltweg), le rôle d’étalon revenait donc à Takaaki Nakagami, récent vainqueur de la catégorie Moto2 à Assen.

D’après nos sources, le pilote japonais a effectué un rythme de course entre 2’02.5 et 2’03.0, ce qui est très légèrement plus rapide que le rythme de Johann Zarco lors de sa victoire de l’année dernière (2’02.9 en moyenne). Cela s’explique par l’utilisation d’un pneu tendre.

La plus rapide des “WP-Ktm”, celle de Ricard Cardus, a réalisé un rythme de course entre 2’02.9 et 2’03.5… mais avec un pneu dur !

C’est très impressionnant et cela montre clairement que la moto est d’ores et déjà au niveau des meilleures.

Ainsi, Ktm continue de prouver qu’un simple châssis tubulaire peut être aussi performant qu’un cadre usiné dans la masse… et sans doute bien moins cher à produire !

Une excellente nouvelle pour un Aki Ajo et un Brad Binder qui devraient utiliser ce matériel dès l’année prochaine.

Pour l’anecdote, Julian Simon était un peu plus lent et a subi deux petites chutes sans gravité.

Tous les articles sur : Julian Simon, Ricard Cardus