On le sait, la réglementation du MotoGP impose un nombre de moteurs limité pour la saison, 7 pour Yamaha, Honda et Ducati, 9 pour Suzuki et Aprilia, ainsi qu’un gel des blocs-moteurs pour les premières marques citées. En gros, les carters, cylindres et culasses sont scellés afin de ne subir aucune évolution en cours de saison.

Depuis l’année dernière, pourtant réputé pour son approche de la compétition basée avant tout sur le moteur, Honda a dû subir les critiques de ses pilotes avec le même leitmotiv : “on souffre en accélération, face aux Ducati et même aux Yamaha”.

Le géant japonais, lassé de ce discours qui va à l’encontre de ses gênes, a donc pris les choses en mains et modifié récemment tout ce qui pouvait l’être, conformément à la réglementation.

Ainsi, selon nos informations, de nouveaux corps d’admission, de nouvelles boîtes à air et de nouveaux échappements ont été montés sur les motos de Marc Marquez et Dani Pedrosa.

Nous avons toutes les raisons de penser que cela a eu lieu à Barcelone, après l’affront du Mugello.

Assen a été trop perturbé pour pouvoir vraiment observer si les RC213V se sont rapprochées de leurs concurrentes en ce domaine, même si, coïncidence ou pas, aucun pilote du team Repsol Honda ne s’y est plus plaint du manque d’accélération. A cet égard, le Grand Prix d’Allemagne avec sa ligne droite en montée sera donc intéressant à suivre…

Toujours selon nos informations, les teams satellites LCR et Marc VDS ne pourront disposer de ces nouvelles pièces que pour le Grand Prix d’Autriche, à la mi-août.

Tous les articles sur : Dani Pedrosa, Marc Marquez