La conférence post-qualifications de ce Grand prix du Japon réunissait Valentino Rossi, Marc Marquez, Jorge Lorenzo, Johann Zarco et Hiroki Ono.

Comme à notre habitude, nous vous proposons donc une traduction intégrale “brute” des propos de Jorge Lorenzo, sans aucune mise en forme ou déformation journalistique.


En première ligne après cette énorme chute en FP3…

“Oui, je pense que cela faisait longtemps que je n’avais pas connu une chute comme celle d’aujourd’hui. J’ai volé loin, beaucoup de mètres dans l’air, puis j’ai heurté le sol très fort, très lourdement. Donc au début j’étais inquiet car tout mon corps était douloureux et je m’attendais au pire, en particulier concernant la jambe gauche. Mais au final, c’était juste de gros impacts sur presque tout le corps mais plus particulièrement sur cette jambe. Nous sommes donc allés à l’hôpital par précaution où ils m’ont contrôlé tout le corps, puis nous sommes revenus au circuit pour faire la FP4.
J’étais bien mieux que ce que à quoi je m’attendais, la moto fonctionnait bien et j’ai été de plus en plus rapide à chaque tour. Donc j’ai été réellement surpris de cela, et j’étais prêt à me battre pour la pole position, mais vous savez, les chronos de Marc et Rossi étaient très rapides, en particulier celui de Rossi qui suivait Vinales, et je ne pouvais pas être plus proche; même en attaquant, je ne pouvais pas faire la pole.
Je suis heureux de cette première ligne, je pense que nous avons un bon potentiel pour nous battre pour la victoire demain.”

La course fait 24 tours; vous verrez votre état demain matin…

“Oui, quand j’ai touché de nouveau le sol après être revenu en hélicoptère, j’ai eu beaucoup de douleurs. Je ne pouvais pas très bien marcher. mais avec les antidouleurs, et également avec l’adrénaline de la qualification,  j’ai ressenti une très grande amélioration, et sur la moto, j’ai oublié la chute et les contusions; j’ai bien roulé et avec force, donc ça devrait être ok pour demain.”

Les pneus demandent ici à être mis en température; pensez-vous pouvoir attaquer dès le début de course ?

“Oui, comme toujours, le départ sera crucial, ainsi que comment se sentent les meilleurs pilotes sur la moto; s’ils se sentent mieux ou pire que samedi. Cela sera une des clefs.
Les dix derniers tours seront également très importants. les pilotes qui pourront contrôler davantage leur pneu arrière auront un gros avantage en fin de course.
Je m’attends à une course serrée au début et peut-être un peu moins serrée lors des derniers tours.”

Avez-vous senti la protection de l’airbag lors de votre chute ?

“Oui, il était ok. Il a bien fonctionné. Merci.”

Comment se comportent les Michelin par rapport à ce problème de freinage ?

“je n’ai jamais eu le moindre problème dans le passé, donc j’espère et je pense que ce sera bon demain.”

Le pneu avant tendre est-il la seule option pour viser la victoire demain ou risque-t-il de se dégrader?

“Non, je ne voulais pas essayer à nouveau le pneu Medium car eu j’ai eu quelques vibrations et quelques blocages quand je l’ai essayé hier. Mais je l’ai essayé de nouveau lors des dernières minutes de la FP4, et le pneu fonctionnait bien; il semble qu’avec des températures plus élevées je n’ai pas de vibrations et je n’ai pas de blocages. Donc il est possible de courir avec les deux pneus. Le tendre a ses avantages, le Medium a ses avantages, mais nous sommes compétitifs sur les deux et cela dépendra de la météo.”

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo