Cette conférence pré-événement d’édition 2016 du Grand Prix du Japon réunissait Marc Marquez, Valentino Rossi, Jorge Lorenzo, Maverick Vinales, Andrea Dovizioso et Bradley Smith.

Nous vous proposons donc une traduction intégrale “brute” des propos de Jorge Lorenzo, sans aucune mise en forme ou déformation journalistique.


De bon souvenirs ici et deux podiums lors des deux dernières courses; les semaines à venir vont être importantes…

“Oui, nous sommes redevenus forts, et nous arrivons également sur des circuits qui conviennent bien à la Yamaha et à mon style de pilotage, en particulier celui-ci. Nous avons ici une bonne adhérence de la piste et beaucoup d’accélérations, ce qui est d’habitude bon pour notre ensemble. On verra! Nous sommes impatients. On verra comment seront les pneus, qui sont très importants cette année, et la nouvelle électronique. Nous sommes plus ou moins aussi compétitifs que lors des deux dernières années, et cela devrait bon.”

Trois courses consécutives…

“Oui, c’est dur, mais personnellement j’aime. J’aime rester le plus possible sur la moto, et normalement quand vous avez une course, puis la prochaine les jours qui suivent, normalement tous vos muscles sont davantage prêts et vous avez moins de problèmes. Donc ça devrait être trois bonnes courses.”

Pourquoi les Yamaha sont-elles si bonnes à Motegi?

“Et bien, je ne sais pas car, en théorie, c’est un circuit pour les Honda, non seulement car il est la propriété de Honda, mais normalement et en théorie, les épingles et les virages lents sont mieux pour les motos les plus agiles, mais en particulier lors des deux dernières années, nous avons beaucoup amélioré les accélérations avec les 1000cc et cela me convient très bien. Donc l’année dernière, à part pour la course qui s’est déroulée sur le mouillée, j’ai dominé tous les essais et même avec l’épaule blessée j’avais une très bonne allure. Mais vous savez, cette année, avec les Michelin et l’électronique, vous ne savez jamais ce que vous pouvez trouver, donc on verra demain.”

 Comment était l’essai de la F1 à Silverstone?

“Merveilleux! Une expérience merveilleuse que de pouvoir essayer la meilleure voiture du moment qu’est la Mercedes, même si elle avait deux ans. Et pouvoir dire que vous avez essayé la meilleure moto du monde, qui est la MotoGP, ainsi que la F1; il n’y a pas tellement de personnes qui peuvent dire cela. Une expérience qui était un de mes rêves. Une puissance incroyable, une capacité à freiner fort incroyable, et en particulier dan les courbes rapides, l’appui et l’adhérence que vous ressentez dans la voiture vous procure des sensations très spéciales.”

Vous pourriez l’utiliser dimanche…

“Ah, j’aurais alors un gros avantage, mais ce n’est pas possible alors je vais devoir essayer de gagner avec la Yamaha.”

Êtes-vous déçu de ne pas pouvoir essayer la nouvelle moto avant février l’année prochaine?

“Bien sûr, j’aimerais faire le test de Jerez mais au final cela ne dépend pas de moi. Pour le moment, il semble que je testerai à valencia, même si je n’ai pas encore l’autorisation de le faire. Il semble que pour Jerez, Yamaha n’est pas si désireux de le permettre. On verra ce qui se passera. Je pense qu’au nom des années passées ensemble, je le mérite, mais cela ne dépend bien sûr pas de moi et je respecterai n’importe quelle décision de Yamaha car je suis un pilote Yamaha.”

Y a-t-il quelque chose de votre expérience en F1 qui puisse vous apporter quelque chose?

“(Rires) Je n’y ai pas pensé, mais… (grimace), ils ont beaucoup de technologie, beaucoup d’argent, et beaucoup de personnel (rires), donc je ne pense pas que nous puissions faire de même, même si notre championnat a beaucoup progressé ces dernières années.”

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo