Les pilotes MotoGP ayant atteint le podium, Jorge Lorenzo, Marc Marquez et Andrea Iannone, étaient conviés à cette conférence de presse post-course du Grand Prix d’Italie 2016.

Afin d’éviter toute interprétation journalistique abusive, nous vous proposons ici une traduction “brute” de l’intégralité des propos de Andrea Iannone.

D’un côté heureux et de l’autre très déçu…

“Oui, je suis très heureux car c’est très important pour nous, en particulier à cette course, d’obtenir un podium. C’est toujours une belle performance, mais je suis très déçu au sujet de mon départ, car il était très mauvais. Après le premier tour, j’étais 12e et c’était très difficile de combler l’écart avec Dovi et Dani. Et également avec Marc. Mai après trois ou quatre tours, j’ai augmenté mon allure, et je suis très heureux de cela car j’ai  montré un rythme très consistant et très rapide durant toute la course. Lors du dernier tour, j’ai réalisé mon meilleur chrono en 46.6 et c’est très important pour nous et pour le futur. Il est certain que nous avions aujourd’hui une très belle possibilité de nous battre pour la victoire et c’est très important pour moi. Je le voulais et, pour sûr, on essaiera lors des prochaines courses à venir.”

Vous avez eu un problème d’embrayage lors du départ?

“Cette année, mes départs sont généralement très mauvais. Je n’ai pas un très bon feeling avec l’embrayage. Nous essayons de régler ce problème et de changer les réglages de l’embrayage, et mon team y travaille beaucoup. Ducati essaie également d’améliorer la situation mais ça reste toujours difficile pour moi. Mais ce week-end, j’étais un peu plus fort car j’ai fait des essais de départ et ils étaient très bons. Mais bon… malheureusement, pas lors de la course.
Mais ce qui est très important, c’est que nous sommes forts, je pilote au maximum durant la course, sans (?), et c’est très important pour moi et pour le futur.”

Avez-vous vu la bagarre entre Marc et Jorge, et ce podium est-il spécial pour vous?

“Je pense que j’avais aujourd’hui un très bon rythme pour me battre avec Marc et Jorge. Alors pourquoi pas? Je pouvais gagner aujourd’hui, c’est certain. Durant la course, j’étais très rapide, donc…
Après en cas de bagarre, je ne sais pas, mais, sans nul doute, j’avais la même vitesse que Jorge et Marc.
Le podium est certainement très important pour nous car, après la dernière course, il était important de terminer ce week-end par un bon résultat. C’est très important pour tout le monde, pour moi, pour Ducati, car c’est en Italie. Je veux continuer la saison de cette façon, car j’ai une très bonne relation avec l’équipe. Donc, heureux.

Non, je n’ai pas vu la bagarre car j’étais derrière (rires). ”

Vous avez fait votre meilleur tour en fin de course; était-ce parce que la moto était meilleure ou parce qu’il y a avait Pedrosa derrière vous?

“Non. Le feeling de la moto s’est amélioré avec le pneu arrière usé. Durant tout le week-end, j’ai été très satisfait de cela car, déjà hier en FP4, j’avais un très bon feeling avec les pneus usés, en particulier à l’arrière, car la moto glissait un peu plus en première partie de virage, et c’est mieux pour moi car je force moins, la moto tourne un peu mieux et le chrono s’améliore.
Malheureusement pour moi, mon départ d’aujourd’hui a été un très gros problème et j’ai été très déçu car on avait une très bonne opportunité ce week-end. Mais ok, on essayera assurément à la prochaine course.”

Vous avez été à nouveau le plus rapide dans la ligne droite avec 355 km/h. Sentez-vous la différence avec les 345 de l’année dernière?

“C’est facile d’expliquer la différence, mais à coup sûr, aujourd’hui, il aurait été mieux de gagner la course plutôt que d’avoir la meilleure vitesse (rires). C’est un bon résultat pour Ducati, pour le moteur, c’est normal.”

Faire votre meilleur chrono dans le dernier tour signifie-t-il que Ducati a résolu tous ses problèmes avec le pneu arrière?

“Comme je l’ai dit, on a eu un rythme consistant durant tout le week-end avec un pneu arrière usé. Les Michelin sont très constants sur ma moto, et c’est très important. Lors de certaines courses, comme par exemple au Mans, on a eu des petits problèmes avec l’avant car le feeling était étrange. Sur cette piste, c’était plutôt bien; l’avant et l’arrière étaient très bons et je pense que Michelin améliore toujours les pneus pas à pas. C’est bien pour tout le monde.”

Tous les articles sur : Andrea Iannone