Eduardo Martin, son manager, nous l’avait bien expliqué; Fabio Quartararo et son équipe doivent encore apprendre à exploiter au mieux la KTM et, pour cela, ils sacrifient les essais sans chercher à faire de chrono, pour rattraper le temps perdu cet hiver.

A l’issue d’une splendide course du pilote français, pourtant parti de la 18e position, celui-ci est partagé entre déception de ne pas concrétiser au moins un podium et satisfaction du travail accompli.

Nous avons recueilli ses propos, à peine le casque enlevé…

 Fabio Quartararo: “Je suis vraiment dégoutté. J’aurais préféré être là (en montrant le podium). C’est comme ça mais je suis quand même content car le team a vraiment fait un très grand travail.  La moto était parfaite aujourd’hui. On a énormément travaillé et on a essayé plein de choses. Après 20 tours, le pneu est neuf. Si on arrive à garder la moto comme ça pour Montmelo, c’est parfait.
Je pense que je suis sorti trop vite du dernier virage et j’ai dû sortir de l’aspi très rapidement alors que les autres ont gardé l’aspi et sont passés, mais c’était…  (silence)
Si Bagnaia était sorti un peu plus vite, je pense que j’aurais pu faire deuxième. Vraiment, dans ma tête, je me suis dit que cette course était à moi. Elle ne l’est pas, mais j’ai vraiment changé la tendance… Je voudrais remercier toutes les personnes qui m’ont supporté, mon coach, et surtout mon frère et ma famille”.

Propos recueillis par Thomas Morsellino

Tous les articles sur : Fabio Quartararo