Cette conférence de presse post-GP d’Australie réunissait Cal Crutchlow (GBR-Honda), Valentino Rossi (ITA-Yamaha) et Maverick Viñales (SPA-Suzuki).

Comme à notre habitude, nous vous proposons une traduction intégrale “brute” des propos de Valentino Rossi, sans aucune mise en forme ou déformation journalistique.


Quinzième sur la grille et quelque chose qui s’est passé au warm up, mais ça restait un long chemin à faire…

“Oui, bien sûr. Mais quand je me suis réveillé ce matin et que j’ai ouvert la fenêtre, j’étais déjà plus heureux. Mais le warm up m’a donné en particulier beaucoup de potentiel positif et beaucoup de relaxation. Je savais que j’avais un bon rythme, je savais ce que je pouvais faire, que je pouvais faire une bonne course et arriver sur le podium. Ce qui était l’objectif. J’ai juste essayé de rester concentré, de ne pas faire d’erreur au début, comme à Motegi, car la course était très longue. Je pense que les dix premiers tours étaient très bons. Je les ai beaucoup appréciés. Quand je suis arrivé derrière Cal, Cal était aussi un de mes objectifs car je pensais pouvoir le battre puisque j’étais un peu plus fort ce matin. Quand j’ai vu Marc chuter, j’ai pensé que je pouvais gagner. J’ai essayé mais malheureusement pour moi, Cal était trop rapide, il était trop fort. Il est toujours très rapide à Phillip Island, il interprète toujours cette piste de la meilleurs manière. La seconde partie de course a été plus difficile pour moi, et je n’ai pas pu le faire. Mais cette course est ce dont nous avions besoin, après l’erreur de Motegi, après la mauvaise journée d’hier qui était, je pense, la journée la plus frustrante de la saison. C’est très bien pour moi, pour le team, et pour Yamaha en entier car c’était une bonne course.”

Vous prenez quelques points de plus au championnat sur Jorge Lorenzo…

“Oui, c’est bien, je suis heureux, je récupère quelques points, mais ce que je veux faire, c’est essayer de faire de bonnes courses d’ici à la fin, et essayer de me battre pour le podium.
Sepang sera un autre grand challenge car c’est assurément la course la plus dure de la saison. Il y fait très chaud, vous devez bien vous préparer, bien dormir, bien boire, et essayer d’y arriver prêt car c’est difficile. Mais habituellement, nous y sommes plutôt forts. Nous devons maintenant y comprendre notre moto avec le nouvel asphalte, mais l’objectif est d’essayer de nous battre pour le podium.”

Nous savions que Marc était rapide ce week-end, mais pensiez-vous que Cal serait plus haut que vous sur le podium ?

“Je m’attendais à ce que Cal soit fort à Phillip Island, car il a été fort plus ou moins partout durant la seconde partie de saison, et quelles que soient les conditions. Mais je sais que cette piste est très bien pour lui; il était deuxième avec la Ducati…
Mais honnêtement, j’espérais être un peu plus rapide que lui, mais malheureusement pour moi, ce n’a pas été le cas, donc félicitations à lui.”

Votre objectif est-il de finir second au championnat ?

“Evidemment, prendre dix points à Jorge est important, mais ce n’est pas encore terminé. Mais vous savez, ce dont nous avons besoin, c’est d’être fort également lors des deux dernières courses, essayer de faire des courses comme aujourd’hui, essayer de se battre pour le podium, et après on verra.”

Un week-end de fou avec très peu de roulage sur le sec. Avez-vous beaucoup modifié vos réglages entre le warm up et la course ?

“Personnellement, nous n’avons rien changé depuis le warm up. En réalité nous avons testé au warm up les réglages que nous aurions dû essayer le vendredi matin. Car nous avons roulé sur ce circuit avec les pneus Michelin en février, donc nos avions une situation plus claire, nous avions les données et nous savions que cette moto pouvait être forte. Mais malheureusement, il y a eu du mauvais temps tout le temps et au final, jusqu’à ce matin, je n’ai pas fait un seul tour avec ces réglages. Donc ce matin nous avions les réglages prévus pour vendredi matin, et nous n’avons rien changé pour la course.”

Pensez-vous que Maverick sera un coéquipier plus difficile que Jorge cette année et êtes-vous un peu inquiet de la progression de Maverick cette saison ?

“Je pense que nous ne découvrons pas maintenant le talent et la vitesse de Maverick. Il a déjà démontré qu’il pouvait être très fort. D’un autre côté, Lorenzo est un coéquipier très dur, il est toujours rapide, il est fort dans toutes les conditions. peut-être qu’à la fin de cette saison, il a parfois plus de problèmes, mais il est sans aucun doute un des Top pilotes. J’espère que Maverick le sera un peu moins (rires). Blague à part, je pense que ce sera aussi très dur avec lui.”

Tous les articles sur : Valentino Rossi