Cette conférence de presse pré-événement du Grand Prix d’Australie réunissait finalement Marc Marquez (SPA-Honda), Jorge Lorenzo (SPA-Yamaha), Maverick Viñales (SPA-Suzuki), Andrea Dovizioso (ITA-Ducati), Cal Crutchlow (GBR-Honda), Jack Miller (AUS-Honda) et  Nicky Hayden (USA-Honda).

Comme à notre habitude, nous vous proposons donc une traduction intégrale “brute” des propos de Jorge Lorenzo, sans aucune mise en forme ou déformation journalistique.


Un week-end difficile au Japon…

“C’était vraiment dommage d’avoir chuté à Motegi j’étais juste à 5 tours de finir ou de me battre pour le podium, ce qui aurait été assez pour m’emparer de la seconde place au championnat. J’ai dit à Andrea qu’il aurait dû me doubler avant (rire) comme ça je n’aurais pas chuté. Quoi qu’il en soit, j’ai essayé d’attaquer un peu plus dans ce virage et l’avant s’est dérobé.
Maintenant, c’est un peu plus difficile car il reste seulement 3 courses mais tout est possible, en particulier cette année, donc voyons ce que sera la météo demain et comment nous nous sentons sur la moto.”

A Phillip Island, la météo et le vent peuvent être un problème…

“Oui, vous savez, quand les conditions sont parfaites, Phillip Island est extraordinaire à piloter. C’est tellement merveilleux et si rapide, et vous pouvez tellement prendre du plaisir sur la moto. Au lieu de cela, quand il fait froid, qu’il y a du vent ou même de la pluie, c’est l’inverse. C’est plutôt piégeux, certaines zones sont très rapides et donc dangereuses si vous chutez, et vous avez donc besoin d’être prudent. C’est comme ça et nous devons gérer. Nous verrons si nous sommes chanceux d’avoir une météo un peu meilleure que prévue.”

Vous êtes le champion sortant. Marc a fait une saison fantastique…

“Oui, bien sûr ! Sur certaines pistes, les Honda n’étaient pas réellement compétitives, en particulier en début de saison, et il a tout mis sur ses épaules, en tant que pilote, pour rester davantage devant. Il n’a pas fait tellement d’erreurs durant la saison, seulement en essais, alors qu’en course il n’a quasiment jamais chuté, à part au Mans. Il a donc été le pilote le plus rapide et le plus régulier. Il mérite le titre et nous devons applaudir sa saison.”

 

Crédit photo: MotoGP.com

 

  

 

 

 

 

 Nous verrons ce que nous pourrons faire.”

Lorenzo, Champion du Monde sortant, n’a pas manqué de féliciter le nouveau Champion, “Il n’a pas commis beaucoup d’erreurs, il a été le plus rapide et le plus régulier. Il mérite ce titre et nous devons applaudir sa saison.”

 

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo