Les pilotes MotoGP ayant atteint le podium, Andrea Iannone, Andrea Dovizioso et Jorge Lorenzo, étaient conviés à cette conférence de presse post-course du Grand Prix d’Autriche 2016.

Afin d’éviter toute interprétation journalistique abusive, nous vous proposons ici une traduction “brute” de l’intégralité des propos du vainqueur, Andrea Iannone.


Nous débutons par le vainqueur. Félicitations! Une extraordinaire après-midi pour vous…

“Merci. C’est un très beau moment. C’est un instant magique pour moi, mais aussi pour nous, car Ducati est de retour à la victoire après 6 ans, en particulier parce que c’est après Casey Stoner. C’est un pilote très fort. Il est toujours très rapide. Je pense que ça a été une course incroyable. Andrea roule très vite et est très fort au freinage. Jorge a également attaqué beaucoup en début de course et était très rapide pour rester devant moi. Mais j’ai essayé de gérer la course au mieux et je ne voulais pas attaquer à fond. Je suis parti avec les pneus tendres et il était très important pour moi de gérer les pneus, de ne pas les solliciter à 100%. De ne pas patiner et de ne pas déraper. Je pense que cette stratégie a été fantastique. J’ai également géré l’essence et j’ai utilisé le minimum d’essence pendant la moitié de la course puis j’ai changé de cartographie et la moto poussait un peu plus. Je pense que toute cette stratégie en accord avec le team dans le box était parfaite. Je suis très heureux car c’est un moment très important pour moi.”

Votre choix de pneus était sans doute une décision difficile à prendre…

“Oui, je pense que c’était un gros risque. Quand vous savez que vous avez une très grosse chance de vous battre en tête, et que tout le monde part en dur, et que vous vous partez en tendre… (rires) Mes ingénieurs m’ont demandé pourquoi je voulais ce pneu. J’ai parlé à tout le monde et j’ai pensé que nous avions une très bonne opportunité. Mais je n’étais pas sûr. Hier, j’ai roulé avec le tendre et le dur, et je pense que le tendre était meilleur question dégradation, et je pense que c’était une très bonne décision. Mais ce n’était pas si facile (à faire), c’était difficile. Quand vous avez en face de vous certaines personnes, mais que vous pensez que votre idée est la bonne… donc oui, j’ai cru en moi-même et je pense que c’était une décision importante.”

Comment vont vos côtes?

“Mes côtes… je suis surpris car jour après jour, cela s’améliore beaucoup. Je ressens moins de douleur et je pense que la clinique mobile, Michael Zaza et mon physiothérapeute Mateo font une très bon travail. Pendant la course, oui, j’avais une petite douleur lors des 5 derniers tours, mais je pense que j’avais beaucoup d’adrénaline car j’étais en tête et que je pensais avoir une très bonne possibilité de marquer ma première victoire en MotoGP, et je ne m’en souciais pas. J’étais concentré sur mon pilotage et j’attaquais très fort. Voilà la situation.”

Qu’est-ce qui est le mieux? Gagner votre première victoire en MotoGP ou être le premier pilote à rapporter une victoire à Ducati depuis Casey Stoner?

“Les deux. C’est une émotion incroyable. Je pense que la première victoire en MotoGP est très importante pour moi car j’ai gagné de nombreuses courses en Moto2 par le passé, mais c’est une autre histoire en MotoGP car vous vous battez contre les meilleurs pilotes qu’il soit, avec Vale, Jorge, Dovi et leurs nombreux titres de champions du monde. C’est un moment absolument incroyable pour moi. Bien sûr, cela m’aidera un peu plus à croire en mon potentiel. Je veux continuer de cette façon et m’améliorer année après année, course après course, pour devenir meilleur.”

Quelles pistes sont encore favorables à Ducati?

“Je pense que Brno est une piste très favorable pour nous car nous y avons un très bon potentiel. J’ai terminé 4e malgré un petit problème technique. Je pense que, sans cela, nous avions une très forte probabilité de nous battre pour le podium. Après ce weekend, et après le Sachsenring car nous n’y avions pas le rythme pour gagner mais celui de nous battre pour le podium, la 3e place, je pense qu’Andrea et moi avons une très bonne chance. Et je pense aussi que pour le reste de la saison, nous aurons parfois la possibilité de rester en tête.”

Pouvez-vous nous expliquer ce qui vous a fait faire ce choix de pneus?

“Hier, j’ai roulé avec tous les pneus, tendres et durs. Je pense que pour moi, le dur se dégradait fortement. Après 6 ou 7 tours, il devenait difficile à gérer pour moi, en particulier à droite. Lors de la FP4, j’ai essayé de faire une courte simulation de course avec le tendre et j’ai effectué 22 tours. Et mes 3 derniers tours étaient en 24.2, 23.9, 23.9, je crois. Quand je suis rentré au box, j’ai parlé à mes ingénieurs et avec Michelin, et j’ai expliqué mon feeling. Je pensais que ce pneu était le meilleur pour la course, mais Michelin n’était pas d’accord à 100% au début,  mais aujourd’hui je crois en moi. Au début, j’avais décidé , “ok, je pars comme tout le monde”, mais finalement, je suis sûr de mon travail, du travail avec mes ingénieurs, du travail avec mon équipe, et j’ai utilisé le tendre. je pense que c’était une très bonne stratégie.”

Pouvez-vous expliquer en quoi votre moto s’est améliorée depuis la première course de la saison?

“Je pense que Ducati a travaillé d’une très bonne façon ces derniers temps. Lors du test, j’ai essayé le nouveau châssis mais je ne l’ai pas utilisé lors de cette course. J’ai deux motos, une avec le nouveau châssis une avec l’ancien. J’ai essayé les deux durant les séances d’essais mais j’ai finalement décidé d’utiliser la vieille car le feeling était également très bon. Mai je pense que pas à pas, sans changer énormément la moto, en changeant seulement des petits réglages, nous comprenons mieux la façon d’améliorer les performances. Je pense que c’est un très bon travail des gars et de l’usine. Pas à pas, nous améliorons.”

Quelle est l’influence des ailerons dans ces améliorations?

“Je pense que les ailerons sont très importants pour nous en accélération, mais nous n’avons pas utilisé les plus gros ailerons sur ce circuit. Je pense que c’est un très bon élément de la moto pour Ducati car nous avons une très grande puissance et cela améliore beaucoup l’accélération et c’est très important sur ce circuit.”

 

Crédit photo : MotoGP.com

Tous les articles sur : Andrea Iannone