La conférence post-qualifications de ce Grand Prix de Malaisie réunissait Andrea Dovizioso, Valentino Rossi, Jorge Lorenzo, Johann Zarco et Brad Binder.

Comme à notre habitude, nous vous proposons donc une traduction intégrale “brute” des propos de Johann Zarco, sans aucune mise en forme ou déformation journalistique.


Vous menez le championnat de 22 points et vous êtes en pole position; on ne peut pas faire mieux…

“Oui, exactement, c’est une très bonne position pour débuter la course demain. Comme tout le monde l’a dit, nous avons peiné tout le week-end avec les conditions de piste car, quand c’est complètement mouillé, ok nous pouvons bien travailler, mais c’était sec et que nous avons pu mettre les slicks, ce n’était pas complètement sec, donc vous voulez attaquer, mais parfois vous pouvez déraper, être à la limite et presque chuter, et ceci peut être effrayant. Mais j’ai pu rester relax durant le week-end et j’étais dans les positions de tête durant toutes les séances, et c’est donc bon pour ma confiance et pour la course. Aujourd’hui, la qualification s’est déroulée sur le sec mais cela séchait tour après tour. Pour moi, quand cela sèche et que j’utilise des pneus pour le mouillé, je me sens plutôt bien, je peux bien jouer et j’ai un bon feeling. J’ai fait de bons tours, mais sur la fin je suis rentré au box pour essayer de faire le point, et je pense que mes pneus se sont un peu refroidis et que cela m’a aidé à attaquer durant les deux derniers tours et passer Morbidelli sur la fin.”

 Vous voulez vraiment remporter le titre demain…

“Oui, comme nous l’avons dit à la conférence de presse jeudi, c’est la solution la plus facile que de gagner (rires). Mais ce sont juste des paroles, car durant la course, les choses sont différentes. Maintenant, je pense qu’il est juste nécessaire d’attendre demain. La première position est bonne pour moi pour le départ, Morbidelli a été très fort durant tout le week-end et dans toutes les conditions, donc nous verrons. Si je suis assez à l’aise pour mener la course, je pense que ce sera très bien pour mon style de pilotage et pour rester concentré. Donc nous verrons, mais je vais bien dormir et attendre demain avec le sourire.”

Demain, vous allez calculer ou attaquer ? Et pourquoi peinez-vous parfois un peu en première partie de course ?

“Cela s’est produit lors des dernières course, oui. Le début de la course est difficile pour moi, peut-être parce que je ressens davantage le réservoir d’essence plein, alors que mes adversaires ressentent davantage les pneus; ils peuvent les utiliser neuf et quand ils s’usent, ils ont des problèmes, alors que pour moi, c’est plus le réservoir. Quand la moto est lourde, j’ai plus de problèmes alors que quand la moto est légère avec des pneus usés, ce sont  peut-être mes meilleures sensations. Mais nous travaillons là-dessus, et je pense que je suis prêt à être rapide en début de course. C’est pourquoi je dois rester concentré, être fort au début, prendre un bon rythme après, et cela peut me faire faire une bonne course.”

Une question est alors posée à Andrea Dovizioso, Valentino Rossi et Jorge Lorenzo sur l’issue de la bagarre pour le titre en Moto2…

Andrea Dovizioso: “Je pense que Zarco a beaucoup de points à gérer, mais bien sûr, quand vous arrivez à deux courses de la fin, tout peut se passer et la pression devient forte. Donc cela dépend de comment la course démarre… chaque situation est différente, chaque approche du pilote est différente. Il est déjà champion, donc je pense qu’il peut gérer de la bonne façon.”

Valentino Rossi: “Oui. Il a un bon avantage car c’est un bon écart à deux courses de la fin. Mais… hé hé, ce n’est pas fini, donc il doit rester concentré. Durant la saison, il s’est plus battu avec Rins, donc on supposait que ce serait avec lui qu’il se battrait jusqu’à la fin, mais finalement a fait quelques erreurs, probablement à cause de son épaule, et a perdu quelques points. Lors des deux dernières courses, Lüthi est revenu très vite et a remporté deux victoires consécutives; il arrive donc frais pour le challenge. Mais en même temps, je pense que c’était une belle saison et que Johann est plus ou moins resté en tête toute la saison, et que son avantage est très bon.”

Jorge Lorenzo: “Oui, l’avantage est très bon, et il est aussi très fort sur le mouillé. Donc à coup sûr, si c’est mouillé dimanche et qu’il peut faire un bon départ, il peut se sentir très à l’aise. Son problème lors des dernières courses, c’est qu’il n’est pas très bien parti, et en Moto2, si vous ne prenez pas un très bon départ et que vous deviez dépasser des pilotes, vous ne pouvez pas piloter comme vous le voulez. Se battre pour le titre mondial est également toujours compliqué, et je parle par expérience puisqu’en 2006 j’avais aussi ce problème. Mais je sais qu’il est déjà champion du monde et que son futur est assuré, donc il a juste besoin de s’amuser et de se concentrer sur son pilotage, et il peut être champion.”

Johann Zarco: “C’est très agréable d’entendre ces choses, donc merci à tous ces gars (rires).

Tous les articles sur : Johann Zarco