La Fédération Italienne de Motocyclisme (FMI) poursuit son travail de faire progresser les jeunes talents de la vitesse.

Cet engagement se poursuit depuis des années et sera renforcé en 2018 grâce à la collaboration avec deux entreprises importantes: la VR46 Riders Academy et le Misano World Circuit. La fédération, en collaboration avec l’Académie de Valentino Rossi et du circuit du nom de Marco Simoncelli, a mis en place une série de projets, développés sur plusieurs niveaux, visant à la croissance des jeunes talents. Des projets qui comprendront également, grâce au soutien de Misano, la création et le développement d’un nouveau Centre Technique fédéral. Tout cela a été lancé hier à la Motor Bike Expo de Vérone lors de la présentation des activités 2018 du Misano World Circuit, à laquelle ont participé Giovanni Copioli, Président de la FMI, Andrea Albani (Misano World Circuit) et Luca Brivio (VR46).

La partie qui fera l’objet de la collaboration la plus étroite entre la FMI et le VR46 sera celle concernant le plus haut niveau de la vitesse. Au cours de l’année 2018, quelques jours de formation auront lieu sur le circuit de Misano, durant lesquelles les meilleurs talents de la FMI travailleront en collaboration avec les protagonistes de l’Académie de Valentino Rossi. En résumé, les meilleurs des jeunes Italiens seront à l’œuvre pour progresser ensemble. Des activités qui, en plus de Misano, se dérouleront au Ranch de Valentino Rossi.

Le second volet de cet accord ne concernera que la FMI et le Misanino (circuit de karting attenant au Misano World Circuit) par le biais de stages ponctuels, tandis que la dernière partie du projet s’adresse aux enfants de 8 à 14 ans pour une initiation à l’image de celles que pratiquent déjà la FFM en France lors de ses journées détection.

Giovanni Copioli, Président de la FMI: « Nous sommes fiers de présenter ce vaste projet de croissance des jeunes talents en vitesse. Il est le résultat d’un long travail, réalisé en collaboration avec la VR46 et le circuit de Misano, des références en matière de talent et de vitesse. Ce sera une étape importante pour continuer de manière concrète à faire un système, en essayant de développer au mieux le potentiel de nos jeunes les plus prometteurs, mais aussi pour faire grandir les petits passionnés de la meilleure façon possible. Un projet qui sera fortement axé sur la création du nouveau Centre Technique Fédéral, une structure qui servira de pôle fonctionnel pour toute les activités de vitesse de la FMI, mais aussi pour tous les passionnés désireux de progresser en pilotage et pour les jeunes débutants. Tout cela toujours avec un maximum de sécurité ».