Ancien pilote puis mécanicien de Grand Prix pendant près de 10 ans, Christian Boudinot poursuit sans relâche le développement de sa TransFiormers Moto2.

Après avoir œuvré pour mettre au point les motos de Randy de Puniet, Sylvain Guintoli, Jules Cluzel ou encore Mike Di Meglio et Loris Baz, l’irréductible périgourdin a créé la TransFiormers, une moto reprenant le principe de suspension utilisé par Claude Fior dans les années 80.

Depuis, la machine n’a cessé d’évoluer, passant d’un châssis en aluminium à une structure tubulaire, et les pilotes ont défilé à son guidon, de Louis Bulle à Valentin Debise, en passant par Gregg BlackLucas Mahias et Ricard Cardus, ce dernier arrachant même une victoire historique à Barcelone en 2016 (voir ici et).

Aujourd’hui, c’est Corentin Perolari qui pilote la moto française,  et c’est toujours la même petite équipe de bénévoles réunis autour de Christian Boudinot qui continue son développement, avec beaucoup de passion mais un budget microscopique.

En 2018, un nouveau châssis en aluminium sera construit pour tenter de contrer le phénomène de dribble de la roue avant, tandis qu’un passage dans la très courtisée soufflerie de Genève devrait permettre d’améliorer quelque peu le refroidissement du moteur.

La petite équipe française est à la recherche d’un budget pour effectuer une saison complète dans le championnat d’Europe FIM CEV Moto2.

Nous lui prodiguons tous nos encouragements, comme à chaque fois que la passion est le principal moteur d’un projet !

Site officiel
Page Facebook

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : TransFIORmers