Malgré un vent soutenu et un report des différents horaires suite à un drapeau rouge en European Talent Cup, il était sympathique de retrouver ce matin le circuit d’Estoril sous un ciel bleu, avec ses dénivelés et sa parabolique qui en font un circuit regretté en Grand Prix.

La première course des Moto2, le poleman Lukas Tulovic (Forward Junior Team) conserve l’avantage devant Ricky Cardús (Team Stylobike) et Steven Odendaal (NTS SportsCode T. Pro). Le second prend toutefois l’avantage avant la fin du premier des 18 tours tandis que l’Américain Jayson Uribe chute à l’arrière du peloton.

Les trois hommes s’échappent peu à peu en entraînant avec eux Eric Granado (Promoracing) mais, à partir de la mi-course, Lukas Tulovic (Forward Junior Team) décroche progressivement.

La bataille décisive a lieu lors des deux derniers tours et c’est Eric Granado qui fait le forcing final pour remporter la victoire sur sa Kalex devant celle de Ricky Cardús (Team Stylobike) et la NTS de Steven Odendaal (NTS SportsCode T. Pro).

Lukas Tulovic (Forward Junior Team, Kalex) et Héctor Garzó (Team WiMu CNS, Mistral Tech3) complètent le Top 5.

Au championnat, Eric Granado (Promoracing, Kalex) mène maintenant de 5 points devant Ricky Cardús (Team Stylobike, Kalex) alors que le troisième, Steven Odendaal (NTS SportsCode T. Pro, NTS) possède 81 points.

La deuxième course des Moto2 commence avec un retard important dû au fort vent qui a obligé à retarder le départ de l’European Talent Cup précédant l’affrontement de leurs grandes soeurs.

A l’extinction des feux, le poleman Lukas Tulovic (Forward Junior Team) effectue un excellent départ et précède au premier virage Eric Granado (Promoracing), Steven Odendaal (NTS SportsCode T. Pro) et un Héctor Garzó (Team WiMu CNS, Mistral Tech3) surgit comme un boulet de canon depuis la 3e ligne. A l’inverse, Ricky Cardús (Team Stylobike) s’est fait enfermer.

Héctor Garzó (Team WiMu CNS, Mistral Tech3) rétrograde rapidement tandis que Tulovi et Odendaal parviennent à prendre quelques mètres sur leurs adversaires.

Au 3e tour, comme lors de la première course, Eric Granado (Promoracing) fait la jonction avec Tuvoli et se lance à la poursuite d’Odendaal un peu devant. Il s’empare du commandement lors de la boucle suivante et parvient même à creuser un écart d’une bonne vingtaine de mètres. A priori, on ne le reverra pas !

La bagarre se concentre donc pour la deuxième place convoitée par Odendall et Cardus revenu après son départ raté. Le pilote espagnol prend facilement l’ascendant sur le Sud-Africain et entreprend de rejoindre Granado, chose qu’il fera à 3 tours du drapeau à damier.

Il attendra les deux derniers tours pour lancer ses attaques mais la dernière, à la chicane, se termine par une chute pour Cardus et une sortie de piste pour Granado.

Ce dernier parvient tout de même à franchir la ligne d’arrivée de justesse devant Odendaal.

Eric Granado (Promoracing) reste donc sur 4 victoires consécutives, du jamais vu en championnat d’Europe FIM CEV, et se détache au championnat avec 25 points d’avance sur Ricky Cardús (Team Stylobike).

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :