Les qualifications ont établi une hiérarchie dominée par Ricard Cardus (Kalex) devant Hector Garzo (Mistral Tech3), Dimas Ekky (Kalex), Steven Odendaal (NTS) et Corentin Perolari (TransFiormers), et cette domination s’est bien confirmée lors de la première course où le pilote Stylobike s’est rapidement échappé pour effectuer un cavalier seul (voir ici).

A l’extinction des feux rouges, c’est à nouveau Garzo qui s’élance le mieux et aborde en tête le premier virage, et l’on se prend presque à espérer que Cardus, ayant complètement raté son départ, aura quelques difficultés à revenir en tête de course avant de s’échapper.

À la fin du premier tour, la hiérarchie toute provisoire s’établit comme suit : Garzo, Ekky, Odendaal, Granado, Perolari et Cardus.

La ligne droite se charge à nouveau de chambouler tout cela et, pendant que Garzo et Odendaal se disputent la première place, Cardus prend tranquillement son temps avant de passer ce dernier au sixième tour, puis Garzo deux boucles plus tard.

Dès lors, plus personne ne reverra le #88 qui s’éloignera inexorablement dixièmes par dixièmes et la seule surprise proviendra de l’Américain Joe Roberts du team AGR qui intercalera finalement sa Kalex entre celle de Ricky Cardus et la Mistral Tech3 de Hector Garzo.

Corentin Perolari place finalement la Transfiomers en huitième position, soit une place de mieux que lors de la première course.

Au championnat, on retrouve Ricky Cardus 3 points devant Hector Garzo, lui-même détaché de sept unités devant un groupe constitué de Granado, Odendaal et Roberts.

La prochaine manche aura lieu à Valencia le 9 juillet.

Tous les articles sur les Pilotes : Ricard Cardus

Tous les articles sur les Teams :