La grille de départ de ces deux courses à Barcelone est constituée de Kasuzki Masaki  (Asia Talent team) devant Ai Ogura (Asia Talent team), Jeremy Alcoba (Estrella Galicia 0,0 Junior Team), Vicente Perez (RealeAintia Academy), Sergio Garcia (Estrella Galicia 0,0 Junior Team)et Yuko Kunii (Asia Talent team).

 Andy Verdoïa (CarXpert interwetten Junior team) s’élance de la 28e position.

A l’extinction des feux rouges, c’est un inattendu Dennis Foggia (VR46 Riders Academy) qui bondit de sa quatrième ligne pour rapidement s’emparer du commandement devant les trois pilotes du Estrella Galicia 0,0 Junior Team et le conserver crânement pendant 4 tours alors qu’un groupe de 10 pilotes parvient à se détacher du peloton : Foggia, Lopez, Alcoba, Garcia, Masia, Ogura, Masaki, Perez, Fernadez, Garcia et Kunii.

Ogura chute sans gravité et malgré les attaques de ses adversaires espagnols, Dennis Foggia se bat comme un diable pour conserver son leadership. On tourne en 1’55 ce qui est environ une seconde plus lent que lors du Grand Prix.

A la mi-course, Andy Verdoïa est déjà revenu en 15e position, mais c’est le moment où Jérémy Alcoba décide de produire son effort. Du groupe des huit pilotes encore ensemble, seuls Dennis Foggia et Jaime Masia parviennent à se maintenir dans son sillage immédiat, mais Barcelone et sa grande ligne droite de se prête pas aux échappées et on assiste à un regroupement de cinq pilotes à cinq tours de l’arrivée : Alcoba, Garcia, Foggia, Masia et Perez.

Le rythme descend en 1’56, ce qui permet à Lopez de réintégrer le groupe de tête à trois tours du drapeau à damier.

Une boucle plus tard, on retrouve les trois pilotes du Estrella Galicia 0,0 Junior Team en tête des opérations mais Dennis Foggia profite de la ligne droite pour entamer le dernier tour devant ses adversaires et le pilote de Valentino Rossi parvient à conserver trois longueurs d’avance jusqu’à la ligne d’arrivée. Son surnom de « The Rocket » n’a pas été choisi au hasard…

Andy Verdoïa termine 14e, Jason Dupasquier 25e, Clément Rougé 26e et Lyvann Luchel 31e.

Malheureusement, le vainqueur est rapidement déclassé de 5 secondes pour avoir coupé certains virages.  Un épisode fâcheux qui rappellera de bien mauvais souvenirs à Fabio Quartararo

Course 2 à suivre…

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :