Un débat agite actuellement une Formule 1 qui pense toujours être au sommet des sports mécaniques. Pourtant, et même en son sein, des voix font remarquer que, depuis quelques années, le MotoGP lui taille des croupières. L’intensité de son spectacle, son modèle général et sa popularité grandissante montrent que la monoplace à quatre roues avec un volant, ce n’est plus aussi séduisant. Et pourtant, certains de cette catégorie font comme s’ils étaient les seuls au monde à rouler sur des circuits. Une réflexion est ainsi en cours en Formule 1, sur un nouvel aménagement des bas-côtés de la piste. Qui causerait bien des soucis aux courses moto…

Le débat est ouvert en Formule 1 sur la manière de gérer les excursions hors des limites de la piste. Cette saison, plusieurs pilotes ont été pénalisés pour avoir un peu trop élargi leurs trajectoires. Les mêmes qui pestent contre le fait que les larges zones de dégagement asphaltées incitent à tenter de telles manœuvres.

Pour régler le problème, il faudrait éviter la tentation. Et donc revenir à l’herbe ou au gravier en bord de piste. La fédération automobile, par le biais de son directeur de course, Charlie Whiting, a cependant rappelé que les circuits modernes n’étaient plus conçus de cette façon, puisque la plupart d’entre eux doivent aussi accueillir les courses de moto.

Une position qui n’est pas seulement celle des officiels. Heureusement, il y a aussi des pilotes qui ont l’esprit moins étriqués que d’autres. Et non des moindres puisque c’est ainsi le cas de Fernando Alonso : « je pense que nous devons aussi considérer que la Formule 1 n’est pas la seule série qui court sur ces circuits permanents : il y a aussi la MotoGP, et ils ont besoin de mesures de sécurité complètement différentes » a précisé le Champion espagnol. Merci à lui.

Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams :