La conférence du Grand Prix de France vient de se terminer. Initialement, Valentino Rossi, vainqueur à Jerez, Marc Marquez, leader du Championnat, Jorge Lorenzo, Aleix Espargaro, Loris Baz et Johann Zarco constituaient la liste des invités. Après l’annonce de l’équipe Yamaha Tech3, Jonas Folger s’est joint.

Marquez est le seul pilote, peu importe la catégorie, à avoir remporté plus d’une victoire cette saison. Il mène le classement avec 17 points d’avance sur Jorge Lorenzo, “Je me sens bien,” explique-t-il. “Nous avons fait un pas avant durant le test qui a suivi le Grand Prix d’Espagne. Je dois être plus régulier. Le Mans n’est pas un tracé simple, mais je l’apprécie. Nous verrons la façon dont nous appréhenderons ce week-end.”

Bien que Marquez ait eu des discussions avec Ducati, il semble que Honda reste sa priorité, “Nous avons commencé à discuter après Austin, et les discussions vont dans la bonne direction. Mais je dois me concentrer sur le Championnat.

Malgré un rythme rapide à Jerez, Lorenzo n’est pas parvenu à suivre celui de son rival et coéquipier pour la victoire. Fort de son 100e podium en MotoGP, le Majorquin est toujours à l’aise sur le tracé du Bugatti, “Le Mans a toujours été l’un de mes circuits préférés. La saison dernière, j’ai gagné. Nous sommes réguliers pour le moment, excepté en Argentine.” Au sujet des pneus, Michelin propose une nouvelle solution avant pour ce Grand Prix de France, “Michelin travaille dur après les problèmes rencontrés à Jerez. J’espère que cela réglera les problèmes que nous avions.”

À Jerez, Valentino Rossi a remporté la course en partant depuis la pole position et ayant mené tous les tours de la course. C’est la première fois de sa carrière qu’il accomplit un tel résultat, “Avoir été rapide dès le premier jour n’est pas une stratégie. Vous devez être rapide, mais ce n’est jamais simple,” confie Rossi. “Au Mans, il y a beaucoup de freinages appuyés et des courbes délicates. Vous devez trouver la bonne balance et vous devez freiner fort pour être rapide.”

Au sujet des rumeurs sur l’arrivée de Pedrosa au sein de l’équipe Yamaha, Rossi explique : “J’ai entendu ces rumeurs. Movisater a besoin d’un Espagnol. Je pense que Viñales et Pedrosa sont les meilleures options. Dani est rapide, mais un peu âgé. Maverick est jeune, moins expérimenté, mais déjà très rapide.”

Aleix Espargaro a égalé son meilleur résultat de la saison à Jerez avec une cinquième place au passage sous le drapeau à damiers, “Nous avons passé un début de saison difficile,” explique Espargaro. “Je crois que le Qatar a été le plus mauvais week-end que j’ai vécu. À Jerez, nous étions plus rapides que Ducati et proches de Yamaha et Honda. Nous devons donc continuer dans la même direction.”

Pour son deuxième Grand Prix à domicile en MotoGP, Loris Baz espère retrouver la place qu’il mérite après plusieurs épisodes de malchance, “J’ai été à la mauvaise place au mauvais moment. Nous avons manqué de chance. Hector est très fort et nous devons nous en rapprocher, c’est notre objectif.”

Champion en titre, Zarco ne cache plus son envie de sauter le pas en catégorie reine la saison prochaine. “Je veux être en MotoGP la saison prochaine, mais en tant que double champion Moto2. Lorenzo et Pedrosa l’ont fait par le passé.” Le Français participera aux 8h de Suzuka au guidon d’une Suzuki et réalisera des essais sur la GSX-RR MotoGP. “Je vais tenter de prouver à Suzuki que j’ai ma place en MotoGP. Je ne considère que Suzuki pour mon passage en MotoGP.” Il précise aussi que son envie est de rouler face à Rossi, “Rossi a signé pour deux saisons, j’ai donc encore deux saisons pour rouler face à lui.”

Enfin les regards se sont tournés vers Jonas Folger. L’Allemand a tout juste officialisé son passage en MotoGP sous les couleurs de l’équipe Tech3 Yamaha. L’annonce a tardé pour la simple raison que Folger roule sous les couleurs Red Bull… “Je suis vraiment content et je suis impatient d’être à l’année prochaine. C’est un rêve. Je peux désormais me concentrer clairement sur cette saison. Je suis vraiment reconnaissant, un rêve devient réalité.”

La tâche ne sera pas simple pour Folger, “Il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte,” explique Lorenzo. “Les pneus notamment sont différents et nécessitent d’être chauffés différemment.

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :