Après nous être arrachés les yeux sur nos milliers de photos pour vous faire part de telle ou telle nouveauté technique dans notre rubrique « Spy Attitude », il est satisfaisant de constater que, parfois, le constructeur lui-même vient apporter son éclairage précis sur le sujet.

C’est le cas avec Brembo qui apporte son éclairage précis sur le frein au pouce utilisé par Valentino Rossi en Aragon.

Voici notre traduction…


Valentino Rossi comme Doohan : pour compenser une moindre fonctionnalité de la jambe, Rossi a utilisé la solution technique expérimentée pour la première fois par l’Australien

Nouvel exploit de Valentino Rossi qui enrichit sa légende avec un dernier chapitre : 23 jours après s’être fracturé le tibia et le péroné, et la chirurgie qui a suivi, il s’est classé en première ligne du Grand Prix d’Aragon et a terminé la course à la cinquième place,  après avoir occupé la deuxième position pendant 11 tours.

Un résultat inimaginable il y a seulement quelques jours et rendu possible que par son immense talent, mais aussi par une solution spéciale de frein Brembo fournie au Docteur pour tenir compte des difficultés due à une jambe droite pas à 100%.

 En Aragon, parmi les composants Brembo mis à la disposition du Docteur, en plus des disques en carbone et des étriers Brembo, il y avait aussi la commande de frein au pouce également réalisée par Brembo.

Une solution qui vous permet de contrôler le frein arrière sans utiliser la pédale commandée par la jambe droite, mais simplement en utilisant un petit levier actionné par le pouce sous le commodo.

Valentino avait déjà essayé le frein au pouce Brembo lors des essais après la course à Brno.

La configuration testée était est la configuration « standard », avec la commande au pouce et la pédale connectées à l’étrier arrière habituel: dans ce cas , il est impossible de faire fonctionner simultanément le frein arrière avec le pouce et la pédale, mais seulement avec l’un des deux.

Cependant, après sa blessure, Valentino a préféré une solution avec deux circuits séparés afin de pouvoir être actionnés en même temps par le pouce et à la pédale, une modification que les techniciens Brembo ont préparé en un temps record avec un nouvel étrier arrière sur mesure pour répondre à cette exigence.

La solution du frein arrière au pouce n’est en aucun cas une nouveauté dans la MotoGP d’aujourd’hui. Cette solution est adoptée avec des degrés divers de continuité, également sur l’autre Yamaha de Maverick Viñales, et sur les Ducati de Andrea Dovizioso, Jorge Lorenzo et Danilo Petrucci.

Le style d’utilisation du frein au pouce Brembo ne change que légèrement d’un pilote à un pilote, car ils l’utilisent tous, soit pour ralentir la moto en entrée de courbe, soit pour l’équilibrer pendant l’accélération, évitant ainsi le patinage dans le virage. En pratique, le frein au pouce agit comme une sorte de contrôle de traction: il s’actionne dès le centre du virage pour réussir à rester près du point de la corde, et pouvoir redresser la moto plus rapidement. 

De plus, dans les virages à droite, il est plus facile de l’utiliser en inclinaison maximale pour les pilotes qui ont de grands pieds, parce qu’on ne risque pas le contact de la botte droite avec l’asphalte. 


Avec, en prime, une photo détaillée du maître-cylindre actionné par le pouce… d’un modèle sans doute disponible pour le simple passionné !

Brembo a par ailleurs diffusé une photo de ce qui semble être un prototype visiblement utilisé à l’époque de Jorge Lorenzo.

Pour le modèle utilisé par Valentino Rossi en Aragon, voir notre article ici.