Comme lors de chaque Grand Prix, le lundi est caractérisé par l’arrivée et le montage des hospitalités des teams MotoGP. Cela débute à 11 heures précises, cette fois par l’arrivée des camions Aprilia. Avant cela, le paddock ne contient que les camions de l’organisation (Dorna) et de l’IRTA, l’association des teams de compétition, qui gère par ailleurs l’organisation du paddock, ainsi que l’hospitality Ducati, car cette dernière, de par son gigantisme, nécessite plus de travail que pour les autres…

3

4

Les roadies débutent le montage de leur structure, en utilisant moult règles, niveaux à eau et autres lasers, car tout doit être plan au millimètre près. Malgré cela, cela coince parfois, comme chez Aprilia où la porte refuse de s’ouvrir car la caisse de la semi a joué.

16

Même la célèbre horloge est révisée…

5

6

Nous laissons les travailleurs à leur œuvre et nous rendons à la conférence de presse organisée par Claude Michy, promoteur du Grand Prix de France.

9

Nous y découvrons en avant-première un très sympathique clip tourné par la Dorna intitulé « Liberté, Égalité, Fraternité, MotoGP ».

Évidemment, avec le début de saison impressionnant effectuée par Johann Zarco, la fête s’annonce belle. Toutes les places réservées dans les tribunes sont vendues depuis bien longtemps, et il ne reste que des places en enceinte générale. Notons toutefois que contrairement à beaucoup d’autres circuits, celles-ci donnent accès à quelques tribunes, ainsi qu’à 13 écrans géants, ce qui permet de suivre la course dans d’excellentes conditions, et ce, d’autant que 80 000 baladeurs sont distribués gratuitement. Gratuites également, pour les motards, certaines portions d’autoroutes ainsi que la totalité des parkings.

De nombreux événements viendront agrémenter ce Grand Prix de France. Si certains sont traditionnels, comme le show mécanique du samedi soir, la visite de la voie des stands le jeudi, la Fan Zone AMV, la rencontre avec les pilotes, l’exposition de motos de course ancienne ou le concert, d’autres constituent une nouveauté, comme la Handy Race, qui réunira 30 pilotes handicapés pour une course de huit tours du circuit Bugatti. La presse présente à la conférence a été très sensible à cette initiative.

Quatre de ces pilotes rouleront d’ailleurs conjointement avec Cal Crutchlow, Jonas Folger, Loris Baz et Fabio Quartararo durant deux tours de circuit le jeudi en début d’après-midi. Puis une photo regroupant tous ces motards, ainsi que Johann Zarco, aura lieu dans la foulée. Cela constituera l’événement pré-event de la Dorna.

Durant la conférence de presse a également eu lieu un direct avec Sylvain Guintoli situé en Angleterre, lors duquel le pilote français s’est remémoré sa participation il y a 10 ans, et a exprimé sa très grande motivation pour ce week-end. Il a également confirmé qu’il participerait aux 8 heures de Suzuka cet été.

Ultime précision, malgré le changement de sponsor titre, les Monster Girls seront bien présentes ce week-end, pour le moment loin des récriminations espagnoles

Nous reviendrons bien entendu en détail sur tout cela dès que possible.

14

8

13


10

EDITO – Claude MICHY Promoteur du GP de France

Cocorico avec Zarco !

Johann Zarco a réussi l’incroyable exploit de remporter deux titres de Champion du Monde consécutifs en 2015 et 2016, une première pour un pilote français mais également une première dans la catégorie intermédiaire qu’est le Moto2. Fort de cette réussite et à la tête désormais du plus beau palmarès français, le protégé de Laurent Fellon arrive cette année dans la catégorie reine au sein du réputé team français Monster Yamaha Tech3, dirigé par Hervé Poncharal.

Il devient en tout cas le 7ème français à rejoindre le MotoGP après Régis Laconi, Olivier Jacque, Sylvain Guintoli, Randy de Puniet, Mike Di Meglio et Loris Baz, ce dernier entamant en 2017 sa 3ème saison consécutive dans l’élite, au guidon de la Ducati du team Real Avintia Racing.

Fabio Quartararo (17 ans) rejoint le peloton du Moto2 après deux premières années d’apprentissage en Moto3. Intégrant le team de Sito Pons, un des meilleurs de la catégorie, il aura à coeur de concrétiser les espoirs qui reposent sur ses épaules.

Enfin, en Moto3, Jules Danilo ferme la marche des pilotes français en Championnat du Monde et va lancer sa 4ème saison pleine avec comme principal objectif d’affirmer tout son talent.

Nous ne pouvons donc que nous réjouir de cette présence française dans toutes les catégories et notamment en MotoGP avec 2 représentants.

Que nous réserve 2017 ? A qui la couronne mondiale en MotoGP ?

2016 a été une saison totalement inédite avec pas moins de 9 vainqueurs différents, une première dans toute l’histoire du MotoGP. 2017 sera-t-elle aussi spectaculaire ? Marquez réussira-t-il à conserver son titre ? Lorenzo brillera-t-il dès sapremière saison chez Ducati ? Rossi décrochera-t-il enfin cette 10ème couronne tant attendue ? Vinales va-t-il réussir à s’imposer dès son arrivée en MotoGP ? L’hégémonie des principaux constructeurs Yamaha, Honda, Ducati et Suzuki sera-t-elle de nouveau mise à mal ?

Toutes ces questions laissent en tout cas présager du spectacle, du suspens, de l’émotion et de la passion, ingrédients idéaux pour une saison réussie et pour un Grand Prix de France de haut vol, à suivre sur Eurosport et sur France 3 !

HJC Helmets, nouveau partenaire titre

Un Grand Prix de France qui a le plaisir d’accueillir les casques HJC et qui pourra comme toujours compter sur ses fidèles partenaires, à commencer par Motul et Dunlop, respectivement à nos côtés depuis 21 et 16 ans !

Un soutien qui vient s’ajouter à la collaboration avec l’ACO, avec qui nous travaillons en étroite collaboration pour la réussite de cet événement et avec qui nous avons prolongé notre contrat jusqu’en 2021, garantissant ainsi un Grand Prix de France au Mans pour les 5 prochaines éditions.

Une première mondiale : 30 pilotes handicapés de 9 nationalités différentes rouleront au Grand Prix de France!

Cette épreuve internationale totalement inédite, sera organisée en parallèle des courses habituelles, en partenariat avec Stéphane Paulus, Président de l’association française « Handi Free Riders » et Emiliano Malagoli, Fondateur et Président de l’association italienne « Di. Di. Diversamente Disabili ».

Alors rendez-vous au Mans où comme chaque année, le public sera leur meilleur décor.

Claude MICHY,

PHA

Promoteur du Grand Prix de France Moto


11

EDITO – Pierre FILLON Président de l’ACO

Une nouvelle fois, l’Automobile Club de l’Ouest accueille sur ses terres le Grand Prix de France moto. Et une nouvelle fois nous en sommes particulièrement fiers. Il s’agira de la 18e année consécutive que le plus important des Championnats de vitesse sur deux roues fait escale au Mans !

Depuis, années après années, les plus grands funambules viennent s’affronter en notre enceinte. Et, années après années encore, vous êtes de plus en plus nombreux à venir assister à cette épreuve, dont la réussite est le fruit de la parfaite collaboration entre les équipes de PHA, de notre ami Claude Michy, et de l’ACO. À chaque édition, l’accueil des spectateurs est amélioré grâce aux travaux d’infrastructure réalisés de manière à mieux répondre à leurs attentes.

Les pilotes pourront eux se réjouir de la réfection totale du revêtement du circuit, effectuée l’hiver dernier. Parfaitement homogène désormais, il offre aussi nettement plus d’adhérence. Parmi les nouveautés, je veux aussi tout particulièrement saluer cette toute nouvelle épreuve internationale réservée aux pilotes handicapés, une première dans le cadre du Championnat du monde MotoGP que nous pourrons vivre en marge du Grand Prix.

Sportivement d’ailleurs les enjeux ne manqueront pas. Comme chaque saison, nous aurons une pointe de favoritisme en soutenant les pilotes tricolores : Jules Danilo en Moto3, Fabio Quartararo, ce prodige qui roule désormais en Moto2 et nos deux représentants en MotoGP, Loris Baz et bien sûr Johann Zarco, notre double champion du monde français de Moto2 dont le talent peut enfin s’épanouir au sommet de la discipline.

Tout cela nous le vivrons ensemble, unis par la passion. Mais deux d’entre nous manqueront à l’appel : Anthony Delhalle et Adrien Protat ne seront pas des nôtres. Je voudrais rendre hommage ici à ces deux pilotes victimes de leur passion.

Anthony Delhalle immense champion, quadruple vainqueur des 24 Heures Motos et qui nous a quittés le 9 mars dernier et Adrien Protat, pilote Supersport disparu dimanche 26 mars lors d’une course du Championnat de France Superbike au Mans. Anthony et Adrien ne seront pas avec nous autour de la piste, parmi leurs frères de la vitesse, mais ils seront omniprésents dans nos pensées.

Pierre FILLON,

Président de l’Automobile Club de l’Ouest


12

EDITO – Jacques BOLLE Président de la FFM

Pour les fans de vitesse, le Grand Prix reste une référence absolue. PHA et Claude Michy en ont fait un événement exceptionnel salué par le public, les pilotes et les institutions. J’espère que le cap des 100 000 spectateurs sera dépassé ce weekend et prouvera aux motophobes, si besoin est, la popularité de notre sport.

Ce succès peut être mis en parallèle à ceux de notre chef de file Johann Zarco, double Champion du Monde Moto2 et désormais en MotoGP au sein de l’écurie française Tech3. Je n’ai aucun doute sur le sérieux et les capacités de Johann qui, même si il s’agit d’une saison d’apprentissage, réalisera à coup sûr plusieurs exploits. Il sera accompagné dans la catégorie reine par Loris Baz dont les capacités sont réelles. Si Johann a marqué le Moto2, j’espère qu’il sera bientôt imité par Fabio Quartararo. Annoncé comme un phénomène, il n’a pu bénéficier de la stabilité qu’il faudrait à son jeune âge lorsque l’on découvre l’univers des Grands Prix. Il prend le pari de quitter le Moto3 pour la catégorie supérieure. Et enfin, il faudra suivre la progression de Jules Danilo qui est devenu un pilote régulier du top 10 Moto3. J’espère que la saison 2017 sera celle de son premier podium.

Ce Grand Prix de France sera à coup sûr un nouveau grand succès populaire sur le circuit sarthois.

Bon week-end à toutes et à tous

Jacques BOLLE,

Président de la Fédération Française de Motocyclisme

Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow, Fabio Quartararo, Johann Zarco, Jonas Folger, Loris Baz

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda, Monster Yamaha Tech3