Profitant à la fois de la trêve hivernale et de l’ouverture des inscriptions au Championnat de France Objectif Grand Prix, nous revenons sur la deuxième partie de ce championnat qui a confirmé de manière nette la hiérarchie dessinée en début de saison.

La catégorie Pré-Moto3 est intéressante car elle symbolise la renaissance de la première catégorie du Championnat de France, après avoir disparu une année par manque de concurrents lassés des budgets que nécessitent les Moto3.

On y attend entre 18 et 22 motos l’année prochaine.


Après la présentation lors du Grand Prix de France (voir vidéo ici) , et à l’issue des trois premières manches du championnat, le duel Clément RougéMathieu Grégorio animait la catégorie Objectif Grand Prix. Si Clément Rougé disposait d’une avance confortable sur ses poursuivants (26 sur  Mathieu Grégorio et 38 sur Joris Ingiulla), ces derniers progressaient course après course et pouvaient encore espérer un retournement de situation.

Ainsi, dès la première course de Magny-Cours, Mathieu Grégorio allait donner du fil à retordre au leader du championnat. Le numéro 24 menait durant la majeure partie de la course avant que Clément Rougé ne porte finalement son attaque dans le dernier tour. La troisième place de Théo Eisen et ses 47 secondes de retard sur le duo démontraient la nette domination du duo.

La deuxième course était toujours menée par le leader du championnat et le public s’attendait à une nouvelle bataille en course avec Mathieu Grégorio. Celle-ci n’aura finalement pas lieu puisque le numéro 45 écopait d’une minute de pénalité après un départ anticipé. Mathieu Grégorio allait ainsi facilement chercher la victoire, 44 secondes devant Théo Eisen alors que Clément Rougé terminait finalement en troisième position.

Mathieu Grégorio avait ainsi réussi à reprendre des points à Clément Rougé et devait réitérer sa performance à Pau Arnos pour pouvoir continuer sur sa lancée. Mais en réalisant le week-end parfait,; pole position et deux victoires, Clément Rougé confortait finalement son avance au championnat.  Durant la première course, Mathieu Grégorio sauvait toutefois de gros points après avoir rencontré un souci mécanique, remontant de la huitième à la seconde place, devant Joris Ingiulla. Le podium de la seconde course était identique.

Le circuit Carole était une nouvelle fois le théâtre de la domination de Clément Rougé. Malgré un bon départ de Mathieu Gregorio, le numéro 45 s’imposait une nouvelle fois devant son principal rival alors que Joris Ingiulla devait se contenter de la troisième place.
La seconde course se déroulait sous la pluie, mais cela ne perturbait pas Clément Rougé qui remportait une nouvelle victoire. C’est cette fois Stéphane Coutelle qui prenait la seconde position devant Mathieu Grégorio.
A l’issue du week-end, le suspens au championnat était néanmoins réduit à néant, Mathieu Grégorio étant déclassé des deux courses pour moto non-conforme !

Clément Rougé était donc sacré Champion de France Objectif Grand-Prix FSBK avant même la dernière manche d’Albi.
Mathieu Grégorio se rendait donc dans la  cité épiscopale avec pour seul objectif de défendre sa seconde place au championnat, ce qu’il parviendra à faire en finissant deuxième lors des deux courses, derrière l’intouchable Clément Rougé et devant Joris Ingiulla.

Après le titre de Clément Rougé, Mathieu Grégorio venait donc confirmer son statut de Vice-champion de France Objectif Grand-Prix. Joris Ingiulla terminait logiquement à la troisième place du championnat.

Classement général

 

 

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :