Peut-être même encore plus que Marc Márquez en MotoGP, Franco Morbidelli fait figure de grand favori pour ce Grand Prix d’Allemagne.

Même si la catégorie est extrêmement disputée, à commencer par son propre coéquipier Alex Márquez mais aussi le local Sandro Cortese, l’expérimenté Mattia Pasini, la pépite Hector Garzo, le toujours plus performant Miguel Oliveira, le champion du monde Tom Luthi où le rookie français Fabio Quartararo, le pilote italien du Team Marc VDS apparaît serein, dirigeant le championnat du monde, restant sur une victoire à Assen et ayant un contrat MotoGP pour l’année prochaine en poche.

A tel point que Franco Morbidelli a quasiment fait l’impasse sur le Warm up de ce matin. Nous saurons dans quelques minutes s’il a eu raison, en se rappelant que cette manche du championnat du monde ne lui avait pas souri l’année dernière, puisqu’il y était tombé à deux reprises…

A l’inverse, tout comme Luca Marini, Axel Pons ne prendra pas le départ, déclaré inapte par les médecins après sa chute lors du warm up ce matin. Il souffre d’une commotion cérébrale et a été transporté à l’hôpital de Chemitz.

Sur la grille, la piste est complètement sèche a déjà fait oublier les péripéties météorologiques de ce week-end alors que les températures sont maintenant de 21° dans l’air et 32° au sol.

 

#GermanGP Moto2

2016

2017

FP1 1’25.377 Takaaki Nakagami  1’24.976 Miguel Oliveira (voir ici)
FP2 1’25.244 Takaaki Nakagami  1’24.848 Tom Lüthi (voir ici)
FP3 1’24.845 Tom Lüthi  1’24.130 Franco Morbidelli (voir ici)
Qualification 1’27.129 Takaaki Nakagami  1’32.159 Franco Morbidelli (voir ici)
Warm up 1’35.992 Xavier Siméon  1’26.014 Francesco Bagnaia (voir ici)
Course Zarco, Folger, Simon (voir ici)
Record 1’24.044 Zarco 2015

 

A l’extinction des feux rouges, Alex Márquez prend le meilleur sur son coéquipier, lui-même devant Sandro Cortese, Tom Luthi et Hector Garzo.

Très rapidement, en seulement quelques virages, les quatre premiers creusent un écart conséquent qui s’élève déjà à une seconde au premier tour.

Tom Luthi paraît déchaîné et s’empare du commandement au deuxième passage. Il poursuit son effort et parvient à s’échapper alors que Franco Morbidelli décide de mener le groupe de chasse.

Hector Garzo et Andrea Locatelli chutent tous les deux indépendamment au virage #12 et détruisent leur moto, tandis qu’Alex Márquez fait de même au virage #2 dans un roulé boulé inquiétant avec sa machine.

En tête, Franco Morbidelli revient mètre après mètre sur Tom Luthi. Même s’il reste encore 24 tours à parcourir, il semble que le vainqueur soit à chercher parmi ces deux hommes puisque le duo possède maintenant près de trois secondes d’avance sur un peloton emmené par Miguel Oliveira.

Toutefois, le pilote portugais ne l’entend pas ainsi et reprend du terrain sur le binôme maintenant emmené par Franco Morbidelli. Les deux hommes semblent à la limite et, malheureusement, à 18 tours de l’arrivée, Tom Luthi perd l’avant de sa Kalex et laisse échapper Franco Morbidelli vers une victoire probable.

A la mi-course, l’écart entre Franco Morbidelli et Miguel Oliveira est maintenant descendu à 1,2 seconde, le pilote portugais précédant de trois secondes Simone Corsi, Francesco Bagnaia, Mattia Pasini et Sandro Cortese. Xavier Siméon, parti 21e, est remonté à la 13e place alors que Fabio Quartararo roule en 15e position.

Miguel Oliveira remonte comme une fusée sur Franco Morbidelli et la jonction est faite à 12 tours de l’arrivée.

Tour après tour, Miguel Oliveira essaie de voir s’il peut passer le pilote Marc VDS en bas de la descente, mais il semble que celui-ci contrôle la situation, en se contentant du minimum pour rester en tête tout en prenant soin de ses pneus.

Le manège se répète ainsi jusqu’à deux tours de l’arrivée au Miguel Oliveira réussit sa manœuvre et entame le dernier tour en leader. Franco Morbidelli le repasse en bout de ligne droite et parvient à conserver le commandement jusqu’à la ligne d’arrivée.

La troisième marche du podium est occupée par Francesco Bagnaia qui est venu à bout de Simone Corsi et Mattia Pasini.

Remy Gardner termine12, juste devant Fabio Quartararo et Xavier Siméon.

Au championnat, Franco Morbidelli possède maintenant 37 points d’avance sur Tom Lüthi et 59 sur Miguel Oliveira.

Classement compilé par nos amis de Crash.net :

1. Franco Morbidelli ITA EG 0,0 Marc VDS (Kalex) 41m 5.137s
2. Miguel Oliveira POR Red Bull KTM Ajo (KTM) 41m 5.203s
3. Francesco Bagnaia ITA SKY Racing Team VR46 (Kalex) 41m 5.711s
4. Simone Corsi ITA Speed Up Racing (Speed Up) 41m 5.886s
5. Mattia Pasini ITA Italtrans Racing Team (Kalex) 41m 6.437s
6. Jorge Navarro SPA Federal Oil Gresini Moto2 (Kalex) 41m 14.095s
7. Brad Binder RSA Red Bull KTM Ajo (KTM) 41m 14.341s
8. Sandro Cortese GER Dynavolt Intact GP (Suter) 41m 20.236s
9. Marcel Schrotter GER Dynavolt Intact GP (Suter) 41m 23.012s
10. Takaaki Nakagami JPN IDEMITSU Honda Team Asia (Kalex) 41m 24.428s
11. Hafizh Syahrin MAL Petronas Raceline Malaysia (Kalex) 41m 25.904s
12. Remy Gardner AUS Tech 3 Racing (Tech 3) 41m 26.670s
13. Fabio Quartararo FRA Pons HP40 (Kalex) 41m 29.772s
14. Xavier Simeon BEL Tasca Racing Scuderia Moto2 (Kalex) 41m 32.494s
15. Stefano Manzi ITA SKY Racing Team VR46 (Kalex) 41m 32.548s
16. Jesko Raffin SWI Garage Plus Interwetten (Kalex) 41m 42.757s
17. Yonny Hernandez COL AGR Team (Kalex) 41m 49.637s
18. Tetsuta Nagashima JPN Teluru SAG Team (Kalex) 41m 49.693s
19. Edgar Pons SPA Pons HP40 (Kalex) 41m 53.848s
20. Khairul Idham Pawi MAL IDEMITSU Honda Team Asia (Kalex) 41m 54.671s
21. Iker Lecuona SPA Garage Plus Interwetten (Kalex) 41m 57.648s
22. Isaac Viñales SPA BE-A-VIP SAG Team (Kalex) 42m 9.396s
23. Tarran Mackenzie GBR Kiefer Racing (Suter) 42m 18.042s
24. Federico Fuligni ITA Forward Racing Team (Kalex) 42m 23.246s
Thomas Luthi SWI CarXpert Interwetten (Kalex) DNF
Dominique Aegerter SWI Kiefer Racing (Suter) DNF
Alex Marquez SPA EG 0,0 Marc VDS (Kalex) DNF
Hector Garzo SPA Tech 3 Racing (Tech 3) DNF
Andrea Locatelli ITA Italtrans Racing Team (Kalex) DNF
Augusto Fernandez SPA Speed Up Racing (Speed Up) DSQ

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team