Avant le début de ce Grand prix d’Allemagne, on pouvait se demander si le nouveau châssis utilisé par Valentino Rossi allait lui permettre de confirmer outre-Rhin sa victoire aux Pays-Bas…

Sans préjuger de la réponse définitive, cela apparaît ce soir difficile, et pas seulement parce que le Docteur a subi deux pannes mécaniques, lors de la FP1 (électronique) et de la FP3 (pompe à essence).

Finalement qualifié en neuvième position, le pilote Yamaha semble en effet assez embarrassé quand il faut trouver des explications à cette modeste performance réalisée sur le mouillé. Et il en convient dans des propos prononcés lors de sa conférence de presse privée et recueillis par Crash.net

Valentino Rossi : « malheureusement, je rencontre des problèmes sur le mouillé. Il semble que toutes les Yamaha, sauf Folger, soient un peu plus lentes que les Ducati et les Honda. En qualification, c’était très difficile et nous avons essayé beaucoup de choses différentes, mais nous n’avons jamais été suffisamment forts. Nous ne savons pas ce qui se passe et pourquoi cette différence. Zarco, avec la moto 2016, était en pole position la semaine dernière [sur le mouillé à Assen] et une semaine après, dans les mêmes conditions, il est en 19ème position. J’étais fort à Assen sur le mouillé, et ici je peine davantage. C’est très difficile à comprendre. Le feeling avec la moto est également totalement différent comparé à l’année dernière. L’année dernière, là, sur le mouillé, j’étais un des plus rapides. Donc… je ne sais pas. »

Maverick Vinales se plaint d’un manque de motricité qu’il met sur le compte de l’électronique. Interrogé sur le sujet, le pilote italien répond : « je ne connais pas le problème de Maverick, mais nous perdons en accélération. Nous avons moins de traction et patinons davantage en sortie de virage. »

Tout comme son coéquipier, Valentino Rossi semble nettement plus compétitif sur le sec : «Aujourd’hui, nous nous sommes beaucoup améliorés, et sur le sec, je ne suis pas fantastique, mais mon allure n’est pas si éloignée des gars de tête, et je suis assez compétitif. Ce week-end, il semble que la météo soit complètement folle et change tout le temps; tout peut arriver demain ! Sincèrement, j’espère une course sur le sec parce que je peux être plus proche, mais nous devons travailler pour modifier des choses le matin pour les deux conditions, et essayer de comprendre pour être plus forts. »

Évoquant l’année dernière et son changement de moto (un peu tardif), le numéro 46 n’exclut pas un déroulement identique : « Je pense que demain pourrait voir la même situation [que l’année dernière] parce qu’il semble que la météo puisse être très semblable à celle d’aujourd’hui : pluie et sec, avec une piste séchant très rapidement, peut-être même plus que l’année dernière. Donc nous essayerons d’être prêts et je veux être fort si c’est complètement mouillé, et essayer quelque chose durant le warm up. Mais nous devons être prêts pour toutes les situations et réagir sur la moto au bon moment. » 

Massimo Meregalli : « la journée a commencé de façon très positive durant la session FP3, quand Vale et Maverick ont tous les deux eu un bon feeling. Nous avions déjà remarqué durant la FP4 que le feeling sur le mouillé n’était pas aussi bon qu’il était dans le sec. Valentino a bien commencé la session de qualification, mais n’a pas pu vraiment obtenir les sensations qu’il cherchait avec les conditions humides. Quand la piste a commencé à sécher, vers la fin, il a fait le bon choix de changer les pneus et s’est hissé jusqu’à la neuvième place. Malheureusement, il ne restait pas assez de temps pour lui pour faire un nouveau passage, car son potentiel est plus haut que sa position sur la grille. Il en va de même pour Maverick. L’allure qu’il a montrée lors de la FP3 ce matin indique clairement qu’il est un des hommes les plus rapides en piste dans des conditions sèches. Nous travaillerons jusqu’à la nuit pour essayer de trouver une solution à fin de donner un meilleur feeling aux deux pilotes sur le mouillé. Nous devons essayer d’exploiter du mieux possible les informations que nous avons recueillies durant les séances d’aujourd’hui. »

Sur les 4 Yamaha alignées sur la grille, 3 devront donc faire une “remontada”…

Résultats des qualifications :

1- Marc Marquez – Repsol Honda Team – Honda RC213V – 1’27.302
2- Danilo Petrucci – OCTO Pramac Racing – Ducati Desmosedici GP – + 0.160
3- Dani Pedrosa – Repsol Honda Team – Honda RC213V – + 0.647
4- Cal Crutchlow – LCR Honda – Honda RC213V – + 0.787
5- Jonas Folger – Monster Yamaha Tech 3 – Yamaha YZR M1 – + 0.908
6- Jorge Lorenzo – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP – + 1.081
7- Pol Espargaro – Red Bull KTM Factory Racing – KTM RC16 – + 1.100
8- Aleix Espargaro – Aprilia Racing Team Gresini – Aprilia RS-GP – + 1.224
9- Valentino Rossi – Movistar Yamaha MotoGP – Yamaha YZR M1 + 1.367
10- Andrea Dovizioso – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP – + 1.401
11- Maverick Vinales – Movistar Yamaha MotoGP – Yamaha YZR M1 – + 1.380
12- Alvaro Bautista – Pull&Bear Aspar Team – Ducati Desmosedici GP – + 1.525
13- Jack Miller – EG 0,0 Marc VDS – Honda RC213V
14- Loris Baz – Reale Avintia Racing – Ducati Desmosedici GP
15- Bradley Smith – Red Bull KTM Factory Racing – KTM RC16
16- Andrea Iannone – Team Suzuki Ecstar – Suzuki GSX-RR
17- Mika Kallio – Red Bull KTM Factory Racing – KTM RC16
18- Hector Barbera – Reale Avintia Racing – Ducati Desmosedici GP
19- Johann Zarco – Monster Yamaha Tech 3 – Yamaha YZR M1
20- Karel Abraham – Pull&Bear Aspar Team – Ducati Desmosedici GP
21- Sam Lowes – Aprilia Racing Team Gresini – Aprilia RS-GP
22- Alex Rins – Team Suzuki Ecstar – Suzuki GSX-RR
23- Scott Redding – OCTO Pramac Racing – Ducati Desmosedici GP
24- Tito Rabat – EG 0,0 Marc VDS – Honda RC213V

 

Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP