Avant de partir en vacances, et après avoir remporté pour la huitième fois consécutive le Grand Prix d’Allemagne, Marc Márquez s’est exprimé lors de la conférence de presse post-course qui réunissait également Jonas Folger et Dani Pedrosa.

Comme à notre habitude, afin d’éviter toute interprétation journalistique “sensationnaliste”, nous vous proposons une traduction “brute” de l’intégralité des propos de Marc Marquez, sans aucune mise en forme.


Huitième victoire consécutive, deuxième victoire de l’année, et vous menez le championnat : tout va pour le mieux ?

Marc Márquez : « oui, honnêtement, cela a été course très très difficile. Avant le week-end, je savais que je devais attaquer sur ce circuit mon objectif était les 25 points. Avant la course, tout était plus ou moins sous contrôle, j’avais choisi les bons pneus, tout était clair, et dans mon esprit mon coéquipier serait mon principal adversaire. Quand la course a débuté, j’étais là à contrôler et à économiser mes pneus quand Jonas m’a doublé. Sincèrement, au début ce fut une bonne surprise car je me suis dit qu’un pilote de plus pouvait être entre moi et les autres. Et après quelques tours, vous savez, « qu’est-ce que tu fais la ? » (Rires). Il était toujours près, il ne décrochait jamais et j’ai commencé à attaquer un peu plus, un peu plus, mais il était toujours là et je voyais sur le panneau 0.1, 0.2…
Alors, j’ai commencé à réaliser qu’il serait là jusqu’à la fin. J’ai alors ralenti un petit peu car je savais que Dani était très très loin. Et oui, dans les cinq derniers tours, j’ai tout donné car ce n’était pas une bonne idée d’arriver au dernier tour dans le dernier virage avec un pilote allemand sur un circuit allemand. Je me suis donc forcé, et oui, je suis heureux. (Jonas) mérite également sa récompense car il a fait le tour le plus rapide. Je suis très très content »

Il y a quelques courses, Valentino Rossi avait dit que vous mèneriez le championnat avant la trêve estivale…

« Oui, je veux dire, il y a trois courses, j’avais 37 points de retard, mais honnêtement, avant Assen, j’ai reçu un message Whatsup de Santi Hernandez, mon ami ; il travaille avec moi mais c’est finalement mon ami. Il disait « ne t’inquiète pas Marc, tu mèneras le championnat avant l’été ». J’ai répondu  « OK, qu’est-ce ce que tu bois ? » (rires) car nous étions très loin au championnat. Finalement, nous devons avoir confiance, nous devons croire dans notre travail, nous devons continuer à attaquer comme nous l’avons fait. Et oui, je suis heureux de cette victoire, et il y a quelque chose de spécial que je me suis promis à moi-même : la première victoire que j’ai après l’accident d’Hayden est pour lui et sa famille, car c’était un très bon ami. »

Tout le monde va partir en vacances mais vous, vous avez un test…

« oui, nous aurons des vacances un peu plus courtes, une semaine, mais peut-être que maintenant ce sera un peu plus long car après une victoire, tout est plus facile. Mais oui, nous avons un test à la fin du mois à Brno. Ce sera un test important pour bien préparer la deuxième partie de la saison. Nous savons que tout est extrêmement serré. Il y a cinq pilotes en 26 points, tout est très serré, tout repart à zéro, mais nous sommes là ! Donc heureux. Il y aura peut-être des circuits où on peinera plus, d’autres circuits moins, mais nous essaierons. »

Votre objectif est-il toujours la victoire et de contrôler les mésaventures de vos adversaires ?

« Je veux dire que, par exemple, à Assen, j’avais un autre objectif. C’était d’essayer de finir sur le podium. À Assen, peut-être que si j’avais pris plus de risques, j’aurais pu me battre pour la victoire, mais c’était prendre trop de risques. Ici, l’objectif était d’essayer de gagner. Nous savons que nous allons aller à Brno, où nous avons un test, donc nous essaierons de rester de nouveau sur le podium. Nous savons que en Autriche, peut-être que nous peinerons davantage. Cela dépend des circuits mais le championnat est très long. On peut avoir de la pluie mais nous sommes très rapides cette année, nous nous sentons bien, ce qui est important, et je répète ce que j’ai déjà dit jeudi : le plus important pour moi est que nous sommes toujours là, quelles que soient les conditions. Notre niveau ne régresse jamais beaucoup. C’est donc le plus important. Et c’est agréable de partir en vacances en menant le championnat. De seulement cinq points, mais c’est mieux d’être cinq points devant que cinq points derrière. »

Comment avez-vous trouvé le côté gauche du pneu arrière ?

« Durant le week-end, j’ai essayé tous les pneus et mon grand point d’interrogation était que j’étais rapide avec tous les pneus. J’ai essayé de faire beaucoup de tours avec le tendre car j’ai confiance dans ce pneu. Mais avant la course, nous nous sommes dits que même avec le médium nous étions assez rapides pour nous battre pour la victoire, donc nous ne voulions pas faire une bêtise en choisissant le tendre puis en souffrant pendant la course. J’ai eu un peu de problème avec la température élevée du pneu arrière. Mon coéquipier, Dani, est un peu plus léger et a été en mesure de mieux conserver la durée de vie et la température du pneu. Mais je crois que j’ai été capable de garder un bon rythme, et au final, le rythme a même été meilleur que ce à quoi je m’attendais. »

Résultats du Grand Prix d’Allemagne :

1. Marc Marquez ESP Repsol Honda Team (RC213V) 40m 59.525s
2. Jonas Folger GER Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 41m 2.835s
3. Dani Pedrosa ESP Repsol Honda Team (RC213V) 41m 11.071s
4. Maverick Viñales ESP Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 41m 13.778s
5. Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 41m 14.505s
6. Alvaro Bautista ESP Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP16) 41m 16.059s
7. Aleix Espargaro ESP Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 41m 19.261s
8. Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (Desmosedici GP17) 41m 19.713s
9. Johann Zarco FRA Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 41m 20.663s
10. Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) 41m 23.735s
11. Jorge Lorenzo ESP Ducati Team (Desmosedici GP17) 41m 25.184s
12. Danilo Petrucci ITA Octo Pramac Racing (Desmosedici GP17) 41m 31.065s
13. Pol Espargaro ESP Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 41m 31.704s
14. Bradley Smith GBR Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 41m 35.978s
15. Jack Miller AUS Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 41m 37.296s
16. Mika Kallio FIN Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 41m 37.377s
17. Karel Abraham CZE Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP15) 41m 38.848s
18. Tito Rabat ESP Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 41m 40.715s
19. Loris Baz FRA Reale Avintia Racing (Desmosedici GP15) 41m 59.375s
20. Scott Redding GBR Octo Pramac Racing (Desmosedici GP16) 42m 1.189s
21. Alex Rins ESP Team Suzuki Ecstar (GSX-RR)* 42m 1.220s

Classement provisoire du Championnat du Monde :

1 Marc MARQUEZ-Honda 129 points
2 Maverick VIÑALES-Yamaha 124
3 Andrea DOVIZIOSO-Ducati 123
4 Valentino ROSSI-Yamaha 119
5 Dani PEDROSA-Honda 103
6 Johann ZARCO-Yamaha 84
7 Jonas FOLGER-Yamaha 71
8 Danilo PETRUCCI-Ducati 66
9 Jorge LORENZO-Ducati 65
10 Cal CRUTCHLOW-Honda 64
11 Alvaro BAUTISTA-Ducati 44
12 Jack MILLER-Honda 41
13 Scott REDDING-Ducati 33
14 Aleix ESPARGARO-Aprilia 32
15 Loris BAZ-Ducati 31
16 Andrea IANNONE 28
17 Tito RABAT 23
18 Hector BARBERA 21
19 Karel ABRAHAM 20
20 Pol ESPARGARO 14
21 Bradley SMITH 8
22 Alex RINS 7
23 Michele PIRRO 7
24 Sam LOWES 2
25 Sylvain GUINTOLI 1

Crédit photo: MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team