Mika Kallio a été contraint à l’abandon lors du MotoGP allemand après une chute aux essais libres.

Le pilote d’essais Red Bull KTM Mika Kallio s’est blessé aux ligaments du genou droit après une chute rapide lors des essais libres 2 du Grand Prix d’Allemagne au Sachsenring aujourd’hui, et ne participera pas au reste de la neuvième manche de la saison MotoGP ce week-end.

Le Finlandais était en compétition pour la troisième fois cette année dans le cadre du programme d’essais et de développement avec la KTM RC16. Après cinq tours en FP2, il a perdu le contrôle dans le virage 8 du tracé sinueux et difficile du Sachsenring et est sorti dans le bac à gravier. L’ancien vainqueur de Grand Prix a essayé de perdre le plus de vitesse possible avant d’arriver à l’Airfence, mais il est rentré dramatiquement dans la protection, suivi de sa moto de course #36.

Mika Kallio a été emmenée pour des examens médicaux de son genou droit douloureux où une scintigraphie a révélé des dommages importants aux ligaments. La blessure nécessitera une chirurgie corrective.

Mika Kallio : ” J’étais en train de tourner dans le virage sur le frein avant quand l’arrière a perdu le contact. J’ai dû relever la moto et je savais que j’étais dans le gravier. J’ai vu que j’avais beaucoup de vitesse et malheureusement je ne pouvais pas tourner suffisamment alors que les barrières se rapprochaient de plus en plus. Tout s’est passé en une ou deux secondes et j’ai dû prendre une décision très rapidement. J’ai essayé de la coucher et d’éviter un gros impact, mais je me suis heurté au mur. D’une façon ou d’une autre, la moto m’a frappé parce que nous sommes entrés dans la clôture ensemble, et peut-être que cela a causé le problème avec le genou. Quoi qu’il en soit, vu la vitesse, je pense que nous avons eu beaucoup de chance dans cette chute. Ça aurait pu être bien pire. Je sentais que quelque chose n’allait pas avec le genou, mais en même temps je me sentais un peu soulagé. Quoi qu’il en soit, ce n’est certainement pas la façon dont nous voulions que le week-end se passe. J’ai déjà eu des ligaments déchirés, mais pas autant que maintenant. Me déplacer engendre beaucoup de douleur. Au début, j’espérais que ce serait juste un gros impact, mais quand ils ont fait l’IRM, le médecin m’a dit que j’avais besoin d’une intervention chirurgicale. Nous devons établir un plan dès maintenant et, espérons-le, revenir quand tout ira bien. Cette saison, courir en Autriche aurait été un moment fort pour moi, et c’est dans quatre semaines. Je ne peux pas dire ce qui va se passer, mais j’espère qu’il y aura un moyen pour moi d’être sur la grille.”