Le quotidien sportif tricolore l’Equipe a justement célébré le second titre mondial de notre compatriote en Moto2. C’est une bonne chose. Être à la une, même en vignette à droite, ce n’est pas si mal pour un pilote de Moto2.

Mais, à priori, il “y a encore du boulot” comme il est écrit en pleine page du quotidien… Car si Zarco est un cas, son nom ne prend pas de K.

Enfin, nous n’avons pas la science infuse et il est peut-être une subtilité qui nous échappe. Que l’on nous éclaire et l’on s’inclinera bien volontiers.

En attendant, on se dit que le rédacteur regarde un peu trop l’opus lobotomisant Secret Story, à moins qu’il ne s’agisse d’une image subliminale pour nous ancrer à l’esprit le nom d’un ex-président qui se verrait bien lui aussi bisser son mandat…

Toujours est-il que ce genre d’erreur doit faire bondir de rage l’excellent Michel Turco qui publie de non moins excellents articles dans ce journal, à commencer par l’interview du récent double Champion du monde Moto2, un certain Johann Zarco, avec un C.

Tous les articles sur : Johann Zarco