Il y a deux ans, nous avions intégralement traduit cette publication de Tech3 communications qui nous explique en détail et en plusieurs parties les dessous du monde de la MotoGP. Nous la republions aujourd’hui, dans une version remise à jour.


Insight – Part 1 : Organisation logistique

Quand les lumières rouges s’éteignent sur la grille de départ, le dimanche, une vague d’excitation s’empare de la planète du sport motocycliste qui se captive pendant 45 bonnes minutes, en même temps que les niveaux d’adrénaline montent en flèche pour tout le monde, en regardant la plus captivante  des compétitions de deux roues au monde. Cependant, que doit-il être entrepris « dans les coulisses » pour assurer ce qui se passe ainsi 18 fois par an ?

Le Team Monster Yamaha Tech3 vous propose de faire la lumière sur les actions et les efforts qui ont lieu pour permettre le déroulement d’un Grand Prix, avant même qu’une roue n’ait commencé à tourner. Cette série documentaire intitulée “Insight” offrira des informations privilégiées, présentera les membres clés de l’équipe, couvrira les différents aspects de l’entreprise, et examinera les routines qui doivent être entreprises pour chaque course. Il n’y a pas de meilleure façon de commencer cette série passionnante et innovante que d’illustrer la coordination nécessaire pour déplacer les Teams Monster Yamaha Tech3 et Tech3 Racing Moto2 d’un circuit de course international à un autre, aussi bien en Europe que pour les courses  “Outremer”.

release2Le très attendu  Championnat du Monde MotoGP 2017 commence généralement par trois courses « Outremer », où tout le matériel du team Monster Yamaha Tech3 doit être emballé dans de très robustes mais légères “flight cases”, et expédié à destination. L’organisation des expéditions des caisses de l’équipe est facilitée en travaillant en collaboration avec DHL qui a pris en charge les transports outre-mer pour les équipes MotoGP.

Les deux équipes Tech3 chargent leurs motos spécifiques, roues, matériel de stands, pièces de rechange et équipement des pilotes, ainsi que tout le reste de ce qui est nécessaire pour la course, dans des caisses “aviation” spécialement construites . Chaque caisse est adaptée aux besoins spécifiques de son contenu, en dimensions et en niveaux de sécurité .

release1Le Team Tech3 Racing Moto2 utilise 7 caisses aviation d’un poids total de 2500 kg, alors que le Team Monster Yamaha Tech3 MotoGP en utilise 25 avec un total de poids de 8200 kg. En général, on peut dire que plus l’équipe est grande, plus le nombre de caisses aviation est grand, avec des équipes d’usine MotoGP en utilisant potentiellement jusqu’à  40-50 alors qu’une équipe Moto3 de deux pilotes n’en nécessitera que trois.

Des camions du transporteur récupèrent les caisses complètement remplies des équipes Tech3 MotoGP et Tech3 Moto2 au siège social de l’ équipe, dans le sud de la France, et les transfèrent à l’aéroport concerné. Toutefois, les MotoGP sont expédiées du Japon en début de la saison, et retrouvent les autres équipements directement sur le circuit.

Les caisses aviations sont ensuite chargées dans des avions spécifiquement affrétés, qui transportent l’équipement jusqu’au pays où la course se déroulera. Une fois atterries, les caisses aviation sont ensuite immédiatement transférées au circuit par camions, où elles sont remises à l’équipe Tech3 pour être déballées quand le team arrive. Une fois la course terminée, tout est rechargé dans les caisses aviation et transféré  à l’aéroport avant de s’envoler dans les avions-cargo jusqu’à la prochaine course outremer.

Les autres produits nécessaires à la course qui seront utilisés par le team Monster Yamaha Tech3, comme le carburant de course et les pneus, sont livrés à destination par voie maritime et sont expédiés 2 ou 3 mois à l’avance pour les courses lointaines. Ce type d’organisation nécessite une planification minutieuse et des compétences organisationnelles, mais grâce au professionnalisme de DHL et de la Dorna, l’équipement des équipes arrive au circuit prêt à temps pour les fameuses courses du week-end .

Toutes les machines et les objets sont regroupés autant que possible pour les courses outremer. Lorsque vous voyagez d’une course à l’autre, les caisses aviation de Tech3 sont rassemblées avec les 600 autres des équipes MotoGP plus les 200-300 autres de la Dorna, qui pèsent un colossal total de 320 tonnes. Les caisses sont chargées dans trois avions spécialement affrétés, dont un pour les MotoGP, un pour les Moto2/Moto3 et un pour la Dorna .

2016-mgp-gp04-ambiance-spain-jerez-014_copie  Pour les courses européennes, les teams Monster Yamaha Tech3 et Tech3 Racing Moto2 utilisent leurs propres camions pour transporter les motos et l’équipement de course entre les grand Prix . En tout, six camions sont utilisés et détenus par Tech3. Eric Laborie et Julien Rebaudengo conduisent le premier camion et Thomas Rubantel ainsi que Jérôme Poncharal pilotent le second, les deux véhicules contenant les motos de Johann Zarco et Jonas Folger, les pièces de rechange et les équipements des boxes. Un autre camion contient tout le matériel de course nécessaire pour le weekend en Moto2 de Xavi Vierge et Remy Gardner. En outre, trois camions Tech3 transportent les espaces d’accueil et les unités utilisées pour la restauration de l’équipe et des pilotes, ainsi que pour offrir de superbes prestations pour les clients. Ces véhicules sont conduits par Antoine Collot, Charly Meignaud, Pierre-Laurent Beghin, Manuel Mihindukulasuriya, Yohann Lunel et Cédric Tregouet.

5Dans son ensemble, le Championnat du Monde MotoGP utilise environ 160 camions (les véhicules de Tech3 y compris) et si on les mettait bout à bout, cela correspondrait à une longueur de trois kilomètres. Une fois la flotte de camions arrivée sur le circuit, les conducteurs attendent à l’entrée du paddock la place qui leur est attribuée. La planification de l’endroit où les camions seront positionnés commence deux mois avant que les poids-lourds arrivent. Les premiers semi-remorques se garent le dimanche, exactement une semaine avant que la course ne commence. Les préparatifs de l’équipe Monster Yamaha commencent réellement le mardi matin, lorsque l’hospitality est autorisé à accéder au paddock et est autorisé à s’installer. Les motos sont ensuite rangées dans les stands, venant d’être montés, puis il y a une journée réservée aux rendez-vous des pilotes avec les médias, avant que l’action ne commence le vendredi.

U1ne fois que les semi-remorques sont garées, que les stands sont mis en place et que les «hospitalities» sont érigées, le paddock est un spectacle fascinant à voir. Il mesure environ 40.000 m² et consomme plus d’électricité, durant un week-end de Grand Prix, que tout un village. Il comprend près de 2000 membres permanents pour chaque GP, ce qui inclue les pilotes, le staff des équipes, les journalistes et toutes les autres personnes qui contribuent à assurer le spectacle sur la piste.

Le transport, l’organisation et le réglages des détails sont les éléments déterminants d’un week-end réussi pour l’équipe Tech3, avant même que les prototypes du MotoGP n’entrent en action. C’est la partie cachée mais pour autant vitale pour qu’une équipe de MotoGP puisse affronter son défi en piste dans les meilleures conditions possible.

Les prochains reportages nous dévoileront la gestion interne des opérations que Tech3 doit mener.

2
A suivre…