La semaine dernière a été chargée pour Tom Lüthi, le second au championnat du monde Moto2 en 2016 : présentation du team CarXpert à Verbier, sur la terrasse du restaurant “Le Dahu”, travail dans la soufflerie de l’Hepia, à Genève, et conférence de presse à l’Hepia sur les travaux effectués dans la soufflerie.

Malgré cette charge de travail, nous avons pu lui poser quelques questions.

Tom, félicitations pour avoir fini second au championnat. Quelle est votre approche à l’aube de la saison à venir ?

“Je pense qu’il est vraiment très important pour nous, et en particulier pour moi, de ne pas devenir fou pendant cet hiver. Juste faire la même chose, juste continuer à travailler et travailler et ne pas essayer de penser que je dois changer ceci ou cela. Juste rester concentré sur mon travail et faire mon travail. Car nous avons très bien travaillé durant la seconde moitié de la dernière saison et je pense que le plus important, maintenant, est vraiment de continuer sur cette dynamique et de conserver cette énergie lors de cette nouvelle saison. Donc, comme ce que nous avons fait était déjà bien, pourquoi changer pour quelque chose de nouveau ? Je suis un peu dans cet état d’esprit actuellement.

Bien sur, vous devez toujours vous améliorer. Vous ne pouvez pas rester sur vos acquis et ne pas aller de l’avant, mais pas jusqu’à faire des choses folles, comme de jeter tout ce que j’ai fait par le passé. Je pense que ce serait une erreur. Il faut juste travailler sur les détails pour trouver un peu plus ici, un peu plus là, comme nous l’avons fait aujourd’hui (ndlr: en soufflerie). Toute cette journée a été très importante et très intéressante. C’est une petite partie du puzzle; vous avez besoin de beaucoup de morceaux et de les mettre ensemble. C’est toujours comme ça.”

En 2017, qui seront vos principaux concurrents pour le titre ?

“L’année prochaine ? Enfin, cette année (rires)… C’est difficile à dire. Je pense qu’il y aura de nombreux pilotes en mesure de remporter une course. C’est la Moto2; tous le monde est proche les uns des autres et c’est difficile pour moi de citer des noms. Mais à coup sûr, Morbidelli est le nom que je dois avoir à l’esprit, tout comme Nakagami et de nombreux bons pilotes seront là. Nous ne savons pas encore ce que nous pouvons attendre du champion du monde Moto3 Brad Binder , ce qu’il fera lors de sa première année en Moto2. Il y a encore d’autres noms comme Kent ou Oliveira, qui ont maintenant une expérience en Moto2. A coup sûr, ce sera intéressant ! Mais je pense que le plus important sera de rester concentré sur moi-même et de faire mon travail.”

Selon vous, quel votre point fort par rapport à tous ces pilotes ?

“C’est difficile à dire mais bien sûr j’ai beaucoup d’expérience. mais parfois, il est difficile de dire si vous pouvez transformer cette expérience en résultats. Mais c’est quelque chose que nous allons essayer de faire. Je pense qu’il est important de rester calme et cool…”

Mais là, vous parlez comme Johann Zarco, non ?

“(Rires) peut-être oui. Il a vraiment fait un bon travail durant ces deux années. Il était agressif sur la moto mais il essayait de rester concentré sur lui-même, et c’est quelque chose qu’il faisait bien. Je pense que c’est très important.”

c2aiupfw8aacw9l-1

Tous les articles sur les Pilotes : Thomas Luthi

Tous les articles sur les Teams : CarXpert Interwetten