Maverick Vinales, Johann Zarco, Andrea Dovizioso, Dani Pedrosa et Andrea Iannone étaient rejoints ce jeudi par le leader du Championnat du Monde Moto2 Franco Morbidelli pour la traditionnelle conférence de presse.

Maverick Vinales :

« C’est toujours difficile car il y a énormément de supporters de Valentino Rossi et ce n’est jamais facile. Mais nous sommes très motivés et nous savons qu’ici notre moto peut être très performante.

« Nous avons un peu amélioré notre moto après Le Mans, mais nous avons encore beaucoup à apprendre. Je dois améliorer mon style de pilotage qui n’est pas encore 100% parfait pour la Yamaha. Je devrais copier le style de Jorge Lorenzo car il a toujours été très rapide ici. Nous savons que nous pouvons être forts au Mugello. »

Johann Zarco :

« Il sera intéressant de découvrir la moto ici. A chaque fois que je rentre à la maison, je n’ai qu’une envie, c’est de remonter de nouveau sur cette machine. J’ai obtenu sur ce circuit de bons résultats dans le passé.

« J’ai peut-être compris aussi quelque chose au Mans. On verra dès demain si c’est exact, mais si c’est le cas ça pourrait nous permettre d’obtenir de nouveau un bon résultat.

« Je n’espérais même pas un podium en France, or j’y ai terminé deuxième alors qu’une troisième place m’aurait déjà rendu très heureux. Mon objectif est de finir le mieux placé possible, donc pourquoi pas sur le podium ? J’y suis déjà monté une fois, donc pourquoi pas une autre ? Je ne m’y attendais pas, mais je suis content. Il faut que je continue d’attaquer pour me maintenir à ce niveau. »

Andrea Dovizioso :

« C’est une course spéciale pour nous qui sommes Italiens, mais aussi pour Ducati. Il sera donc important d’obtenir un bon résultat. L’an dernier, nous n’étions pas si loin des leaders. Je pense que nous pouvons être compétitifs, mais chaque saison est différente. Nous devrons également voir comment se comportent les pneus.

“Le feeling avait été bon durant le test que nous avions fait, mais nous n’étions pas trop focalisés sur les chronos en l’absence de nos adversaires. L’objectif sera d’être sur le podium, même si ça s’annonce difficile. Nous sommes toujours confrontés à certaines limites. Nos rivaux sont en plus de ça très forts, tout le monde est très proche.

“Il sera important de partir depuis une des deux premières lignes aussi, car les FP3 et la Q1 sont toujours une épreuve pour nous, presque plus que la course. Ce week-end, la pression sera là. Nous sommes généralement beaucoup sollicités mais c’est aussi superbe de courir devant ses fans. »

Dani Pedrosa :

« Les séances du matin sont parfois compliquées ici, mais ce week-end on annonce des températures plutôt élevées, ce qui devrait nous être plus favorable. Ça sera important de trouver d’emblée un bon feeling. La semaine dernière, nous avons effectué un test à Barcelone, au cours duquel nous avons fait des avancées, que nous ferons en sorte de confirmer ici.

“Mais nous travaillons bien, nous progressons peu à peu. Lors du précédent GP, j’ai pu terminer sur le podium alors que j’étais parti loin. J’espère d’ailleurs me qualifier un peu mieux cette fois. Concernant le Mugello, c’est un circuit magnifique, assez vallonné avec ces courbes rapides, ces longues lignes droites et son public toujours très nombreux. »

Andrea Iannone :

« J’ai de bons souvenirs sur ce tracé. Je m’étais hissé sur le podium l’an dernier ainsi qu’en 2015. J’y étais aussi parvenu en Moto2 en 2010 et 2012. Pour moi, c’est un circuit très spécial. Cette saison, la situation est plus compliquée… Notre feeling n’est pas le meilleur, je ne suis pas à 100 % et je pense qu’en MotoGP, c’est un problème.

“Nous attendons de nouvelles pièces en provenance du Japon, lesquelles ne devraient pas arriver avant deux ou trois courses. Le Mugello n’est toutefois pas si mauvais pour notre machine. Toujours est-il que je donnerai mon maximum. Nous essaierons de travailler au mieux avec l’équipe afin de rester avec les top pilotes. »

Franco Morbidelli :

« Ma saison a bien débuté. Je ne pouvais pas demander mieux, si ce n’est de ne pas chuter à Jerez. Mais une erreur peut arriver. Il sera important d’être tout aussi rapide sur ce tracé, qui ne m’a jamais vraiment réussi par le passé. Ma victoire au Mans m’a fait beaucoup de bien, je ne l’attendais pas car je n’avais pas forcément un bon rythme au warm-up.

“Je voulais juste inscrire un bon résultat. Et puis dès les premiers tours, je me suis senti à l’aise. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à penser à la victoire. Ici ça ne s’annonce pas facile car plusieurs pilotes peuvent être forts. Je vais tâcher de prendre un bon départ et de rester dans le groupe de devant. »

Photo Ducati