Le Grand Prix d’Italie connaît une certaine activité côté infirmerie. On a vu un Cal Crutchlow arriver en Toscane avec un poignet bandé et les communiqués se focalisent surtout sur l’état de santé de l’idole de tout un peuple blessé dans une chute de motocross en s’entraînant : Valentino Rossi. Mais il y a aussi Andrea Iannone, dont l’état fait moins parler de lui. Et pourtant…

Il n’y a pas que la Suzuki qui souffre actuellement en Grand Prix. Au Mugello, il y a aussi son pilote. Andrea Iannone, en effet, se bat contre un virus intestinal particulièrement virulent. Selon l’état des lieux dressé par GPOne, Joe le Maniac a perdu trois kilos en trois jours et il lui est difficile de faire plus de trois ou quatre tours.

Et ce n’est pas ce qui est le plus inquiétant… « Les médecins ne savent pas d’où ça vient » regrette Iannone. “Je me déshydrate vite. Si je prends des vitamines c’est encore pire. Je dois juste attendre que ça passe dans les prochains jours ».

Le regret est là pour celui qui a tant réussi sur ce tracé toscan dans sa carrière : « c’est d’autant plus dommage que nous partons avec sans doute la meilleure base de la saison. C’est un circuit qui n’exige pas de freinages violents qui sont notre faiblesse. Il exige de l’agilité dans les courbes et c’est la qualité de notre moto ».

Mais avant tout, Iannone doit se soigner.

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar