Brad Binder est heureux d’annoncer qu’il a fini de regarder les Grands Prix à la télévision. Ce week-end, au Mugello, il va retrouver sa KTM de Moto2 laissée depuis trois épreuves au pilote d’essai de l’usine pour ce programme Ricard Cardus. Le Sud-Africain, Champion du monde de Moto3 en titre va mieux depuis sa nouvelle opération à l’avant-bras gauche. Cependant, ce ne sera pas pour autant la grande forme.

L’équipier d’un Miguel Oliveira qui défendra ce week-end en Italie sa quatrième place au championnat est heureux de nous annoncer son retour. Salement touché après une chute lors de l’intersaison, Brad Binder a d’abord commencé sa première saison en Moto2 avant de jeter l’éponge après deux meetings. La plaque posée dans son avant-bras gauche ne remplissait plus son office, si bien qu’une nouvelle chirurgie s’imposait.

Pour le Mugello, Binder s’annonce opérationnel. Ou presque : « rien ne me fait plus plaisir que de retrouver la compétition et les week-ends ont été longs à regarder les Grands Prix à la télévision. Je suis soulagé car je pense que cette troisième opération a été essentielle et je sens que mon bras se remet correctement. Les deux autres précédentes me paraissaient plus compliquées ».

Reste que le pilote est conscient qu’il ne sera pas en mesure ce dimanche de jouer une victoire conquise l’an dernier en Moto3 : « je ne suis bien sûr pas remis à 100%. Mais je pense que je suis en mesure de courir. Le Mugello est un tracé sur lequel j’ai toujours aimé piloter. J’y ai connu mon premier podium en Red Bull Rookies Cup et j’y ai gagné l’an passé. Ce tracé a toujours été bien pour moi. Cependant, ce week-end sera d’abord consacré à évaluer mon bras et après ça nous verrons ce qu’il y aura à faire ».

Après sa neuvième place en Argentine et ses trois forfaits, Brad Binder pointe dix-neuvième au championnat.