Le jeune Alonso López, 16 ans, a réalisé une course incroyable dimanche à Jerez, et est presque monté sur le premier podium de sa carrière en seulement quatre courses en Moto3. Une sanction l’a malheureusement fait terminer quatrième, mais le pilote espagnol a montré de grandes choses.


Arrivé cette année du CEV Moto3 dans l’équipe Estrella Galicia 0,0, Alonso López réalise un très bon début de saison, en étant de plus très souvent le meilleur rookie. Parti trop précipitamment au Qatar, il avait chuté en course, et avait déclaré de façon très mature qu’on ne l’y reprendrait plus. Deux semaines plus tard, il réalisait une incroyable course en Argentine en se battant dans le groupe de tête avant de terminer sixième.

Le week-end au Texas avait ensuite été plus compliqué. Réputé très technique, ce circuit n’avait pas convenu au jeune López qui avait terminé dix-septième. Il arrivait néanmoins très optimiste au Grand Prix de Jerez, car pour la première fois depuis le début de l’année, il connaissait le circuit sur lequel il allait rouler.

Son week-end a pourtant mal commencé, avec la 27ème place en FP1 et la 29ème place en FP2. Mais le rookie n’a pas baissé les bras, et est remonté 15ème en FP3, avant de se qualifier à une brillante sixième place, sa meilleure qualification jusqu’à présent, lui qui n’avait pu faire mieux que 21ème en Argentine.

Après un très bon départ, il s’est maintenu dans le groupe de tête, allant jusqu’à réaliser le meilleur tour en course ! Mais un contact avec Philipp Oettl l’a fait élargir en début de course, et repartir dix-huitième. Qu’à cela ne tienne, López est remonté calmement pour revenir dans le groupe de poursuivants en fin de course. Avec l’erreur de son coéquipier et la chute collective provoquée, il s’est retrouvé à se battre pour le podium.

Franchissant la ligne d’arrivée en troisième position, il a cru avoir décroché le premier podium de sa carrière au bout de seulement quatre courses, mais il a été sanctionné pour être sorti au-delà des limites de la piste à plusieurs reprises. Terminant quatrième, il a laissé le podium à son compatriote Marcos Ramírez.

Bien que déçu d’avoir été virtuellement sur ce podium sans pouvoir le célébrer, le pilote espagnol a montré de grandes choses ce week-end, et ne devrait pas tarder à refaire parler de lui. A son retour au box, il était quand même très heureux : « Cela a été, sans aucun doute, la meilleure course de ma vie. J’ai touché mon objectif de la troisième place, et devant les meilleurs fans du monde. A présent je vais redescendre de mon nuage et penser au Mans. »