Ce premier jour à Jerez aura consacré en MotoGP l’aspect aérodynamique du développement d’une machine. Un domaine que les deux roues motorisés avaient volontiers laissé aux monoplaces avec un volant. Mais cet a priori est fini et les illuminés de Ducati d’antan apparaissent à présent comme des précurseurs.

Avant toute chose, il faut rendre hommage à Ducati pour avoir défriché un terrain jusqu’alors inconnu à ce niveau de la compétition moto. Lorsque la première Desmosedici est apparue avec des ailerons, beaucoup ont considéré les appendices comme un tuning de bas-étage utile au buzz. Aujourd’hui, on voit le chemin parcouru. On ne rigole plus avec Eole. Lors de cette première journée à Jerez, il n’est pas une moto qui n’a pas connu ses excroissances. Chez Aprilia, on l’avait annoncé, chez Suzuki, on a eu la surprise, tandis le reste du plateau a poursuivi ses travaux.

Les commentaires des pilotes changent aussi. D’aucuns, il n’y a guère si longtemps, faisaient avec ou sans ailerons de la même façon. Les commentaires de ce vendredi sont tout autres. Aleix Espargaró est ainsi aussi heureux d’être devant son équipier Maverick Vinales et jure que ses ailettes sont efficaces pour bien asseoir la GSX-RR dans les virages et calmer ses ardeurs à l’accélération. Viñales, lui, n’a pas essayé les ailerons. Et il est derrière.

Chez Valentino Rossi, on ne dit plus que ça ne sert pas à grand-chose, on affirme aimer sa moto sans parce qu’elle est plus belle dénudée. Dani Pedrosa, de son côté, prévient à qui veut l’entendre que le drame est à venir en cas d’accrochages tandis que Jorge Lorenzo n’est pas contre. Ce dont on pouvait se douter comme futur pilote Ducati.

Preuve de la recherche aérodynamique tout azimut, il est jusqu’au casque à se voir affubler de protubérances. Le Champion du Monde en titre a ainsi essayé ce heaume, immortalisé par Thomas Morsellino. Un vent nouveau qui pourrait aussi présager une tempête. Car les organisateurs s’interrogent sur ce courant et pensent à lui couper les ailes. Mais n’est-ce pas déjà trop tard ?

CgpaH3rWwAAv7vn
CgpTqjzWgAEPccq
CgpXx3HW0AUCC-e