Jorge Lorenzo est le déçu d’un samedi qu’il espérait conclure avec une pole-position. Pour se faire, il avait choisi une stratégie à trois arrêts. Mais elle n’a pas fonctionné correctement si bien que c’est comme second que Por Fuera s’élancera. En soi, ce n’est pas un drame, sauf que son plan pour la course nécessite un envol en tête.

C’est un Jorge Lorenzo un tantinet agacé qui a fait le bilan de ses qualifications à Jerez. Le Champion du Monde en titre comptait sur cette position de pointe pour envisager au mieux une échappée belle dominicale. Mais il faudra d’abord régler le sort d’un Valentino Rossi qui a retrouvé sa jeunesse et bien campé sur la pole-position pour dérouler. Autant dire qu’il n’y aura rien de plus compliqué.

Mais avant de parler de la course, le Majorquin explique ses qualifications : « j’ai tenté les trois arrêts car j’étais compétitif dès ma première tentative depuis le début du week-end. Mais les autres pilotes n’en ont fait que deux, alors c’était sans doute la meilleure solution. Lors de ma seconde sortie, mon pneu arrière vibrait et je n’avais pas assez d’adhérence. J’ai dû avorter ma tentative et rentrer pour le final. Dans ces cas-là, vous n’êtes plus autant concentré et vous ne donnez pas tout dans les dernières minutes ».

« C’est comme ça, ce sont des choses qui arrivent, parfois certains vont plus vite que vous et vous devez l’accepter. J’ai trop perdu dans le troisième secteur, trois dixièmes par rapport à Rossi ». Un déficit qu’il faudra aussi combler, car pour la course, le marteau sera de sortie. Il prévient : « on a travaillé des heures pour trouver les meilleurs réglages et on a mis le doigt dessus lors de la FP4. On a pu aligner cinq premiers tours très rapides. Après les pneus se dégradent mais je reste dans un haut 1’39 facilement. On verra si j’arrive à faire de même en course. Avec ce rythme, on peut viser la victoire. On verra si je peux faire la différence d’entrée, sinon, il faudra être fort jusqu’au drapeau à damiers ». On rappellera que Lorenzo avait remporté la victoire l’an passé à Jerez.