Les coéquipiers du team Avintia Racing étaient revenus d’Austin positifs et motivés pour le Grand Prix de Jerez, espérant continuer sur leur lancée et pouvoir progresser. Malheureusement, tout a été plus compliqué que prévu.


Tito Rabat était rentré heureux du Texas, après avoir obtenu un nouveau top 10. Ses sensations étaient bonnes et il semblait confiant pour Jerez. Cependant, le week-end en Andalousie ne s’est pas très bien déroulé.

Bien que quatorzième aux temps combinés des essais libres, Rabat ne s’est qualifié qu’en dix-septième position, et a ensuite eu une course difficile. Préférant ne pas prendre de risques, il a terminé quatorzième : « Le week-end a été compliqué. Je pensais que ça irait mieux en course, mais cela n’a pas été le cas. Je n’ai pas pris un bon départ, et ensuite j’ai eu un ressenti bizarre, c’est pourquoi j’ai décidé de rester là où j’étais. Je ne pouvais pas aller plus vite, et c’est dommage que cela se soit mal passé lors de la première course “maison”. »

Malgré ce résultat décevant, l’Espagnol reste dixième du Championnat. C’est avec cette donnée en tête qu’il se rendra au Grand Prix de France dans deux semaines : « Nous allons analyser ce qu’il s’est passé durant le test. J’ai hâte d’y être, et surtout de tourner la page pour arriver au Mans. »

Pour son coéquipier, le week-end n’a pas non plus été simple. Xavier Siméon était pourtant revenu d’Austin très positif, et espérait même pouvoir marquer ses premiers points ce week-end. Vingt-quatrième et avant-dernier lors des essais libres, il s’est qualifié à la même place en raison d’un problème de grip : « La course a été très difficile car les choses se sont aggravées. Nous n’avions pas le rythme que nous souhaitions avoir. Lorsque nous avons effectué des changements pour résoudre le problème d’adhérence, nous n’avons fait qu’empirer les choses. »

Profitant des chutes de devant, le pilote belge a terminé dix-septième, mais à vingt-sept secondes de son coéquipier. A son retour au box, la déception était grande : « Je n’ai absolument pas profité. A aucun moment je n’ai pu me battre pour faire quelque chose de bien. »

Néanmoins il souhaite continuer à avancer et à tirer des leçons de chaque Grand Prix : « Le point positif c’est que j’ai eu un rythme régulier durant toute la course et que nous avons acquis de l’expérience. »