“Je n’aimerais pas, même si cela reste une idole, être avec Valentino Rossi car je pense que cela peut être difficile d’être son coéquipier. Dans la situation actuelle, en regardant les équipes officielles, je serai bien coéquipier de Maverick Viñales. Mais d’ici là, il y a du chemin.”

Cette réponse apportée par Johann Zarco aux lecteurs de Moto Revue illustre à quel point le double champion du monde Moto2 est humble. Car Valentino Rossi, non seulement il le respecte mais c’est tout simplement son idole. A vrai dire, c’est même celui qui l’a fait rêver et mettre un pied à la moto, et le fait encore rêver, comme il nous l’a confié dans une de ses interviews.

Seulement voilà, le passé montre qu’être coéquipier de Valentino Rossi n’est pas toujours un métier facile. Soit on est un “bon second”, comme Colin Edwards ou Nicky Hayden, et alors tout se passe très bien, soit on conteste le maître, comme Jorge Lorenzo a réussi à le faire, et alors l’ambiance se rafraîchit notablement…

Valentino Rossi a beau être l’idole de Johann Zarco, ce dernier est parfaitement lucide… et n’entend pas rester un “bon second” où que ce soit ! Il nous a d’ailleurs confié à propos du Docteur: “Et là, on voit quand même très vite que, malgré le fait qu’on soit avec son idole, l’esprit de compétition prend rapidement le dessus; on sent qu’on est sur un pied d’égalité et qu’on doit se battre avec lui.”

Ce que, avec le temps, il espère bien faire…

Crédit photo : MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Yamaha Tech3, Movistar Yamaha MotoGP