Après avoir dû déclarer forfait pour le Grand Prix du Japon, Jonas Folger a subi des examens en Allemagne qui ont révélé une souche du syndrome de Gilbert. Cette anomalie génétique, touchant 2 à 5% de la population, se traduit par une incapacité du foie à traiter correctement les toxines.

Le syndrome de Gilbert (appelé aussi maladie de Gilbert) est une anomalie génétique du métabolisme de la bilirubine entraînant une augmentation de son taux dans le sang (hyperbilirubinémie). Le seul symptôme est un ictère variable qui peut être favorisé par plusieurs conditions comme la fatigue, le stress, le jeûne ou une infection.

La cause est une diminution d’origine génétique de 20 à 30 % de l’activité d’une enzyme hépatique, la bilirubine glucuronosyltransférase. Cette enzyme permet la transformation de la bilirubine non conjuguée en bilirubine conjuguée permettant son élimination. En cas de maladie de Gilbert, la destruction naturelle des hématies (hémolyse) entraîne la formation de bilirubine non conjuguée qui va s’accumuler, provoquer les symptômes de « jaunisse » (ictère). Cette maladie est incurable. Il n’existe pas de traitement.

Jonas Folger suit actuellement un régime spécial pour nettoyer son foie de toutes ses toxines.

Par ailleurs, depuis son accident en Aragon, le pilote allemand souffre de la gorge. Un nerf endommagé affecte une corde vocale et un retour à la normale peut prendre une ou deux années.

Jonas Folger :

« C’est un gros soulagement d’avoir pu déceler l’origine de ces maux et comment en sortir. Ces six dernières semaines ont été très compliquées pour moi car je ne savais pas ce qui m’arrivait, pourquoi je n’avais plus aucune force.

« Depuis 2011 j’avais certains symptômes, mais j’ai toujours été en mesure de les surmonter, même si nous ne savions pas vraiment d’où ça venait.

« C’est dommage qu’il ait fallu une crise pour diagnostiquer cette anomalie, mais je suis rassuré d’avoir des éléments de réponse. Mon team et mes amis du paddock me manquent.

« J’ai reçu beaucoup de messages de soutien sur les réseaux sociaux, des fans, de l’équipe Monster Yamaha Tech3 et de tous mes sponsors qui croient en moi. Je serai plus fort quand je reviendrai, et je me battrai de nouveau devant. »

Sources : Tech 3, liver.ca, news-medical.net, vulgaris-medical.com, passeportsante.net, maladies-orphelines.fr,

Photo © Tech 3