Pour la seconde fois depuis sa création en 1924, le championnat allemand de vitesse, qui peut donc se vanter d’être l’un des plus anciens d’Europe, risque fort de ne pas se dérouler l’année prochaine.

Après une première interruption due évidemment à la Seconde Guerre mondiale, ce sont aujourd’hui des difficultés financières qui menacent la filière germanique, difficultés découlant d’un manque d’intérêt du public et ayant déjà entraîné un constant changement de promoteurs.

Suite à une sérieuse mais vaine tentative de redresser la barre durant 3 ans par MotorEvents qui s’était recentré sur les catégories « commerciales » en abandonnant provisoirement les Moto3 (pas de Moto2 en IDM), c’est aujourd’hui une association de cinq constructeurs et d’importateurs, l’IVM, qui gère le championnat teuton.
Celui-ci se limite actuellement aux catégories suivantes; Superbike, Superstock 1000, Supersport 600, Supersport 300 et Side-cars.

Malgré cela, le promoteur actuel, après seulement une année d’exercice, ne juge pas le concept économiquement viable et a annoncé vouloir passer la main en 2018. Or, les mains, elles ne sont pas nombreuse à s’être levées, même si Bike-Promotion, un gros organisateur de journées de roulage sur piste pourrait être intéressé.

En attendant une éventuelle bonne nouvelle, les pilotes allemands ayant une certaine notoriété, à commencer par Jonas Folger, Stefan Bradl, Sandro Cortese, Marcel Schrotter, Philipp Öttl et autres, lancent un appel à l’aide pour sauver le championnat germanique.

Quand on connaît la vigueur de l’industrie automobile allemande, et même celle motocycliste avec BMW,  il s’agit là d’un vrai sujet de réflexion…

Source: Eddie Mielke

Site IDM

#savetheIDM

Tous les articles sur les Pilotes : Dominique Aegerter, Jonas Folger, Marcel Schrotter, Mika Kallio, Philipp Oettl, Sandro Cortese, Stefan Bradl, Thomas Luthi

Tous les articles sur les Teams :