Suite aux essais MotoGP–SBK combiné à Jerez, nul n’a pu ignorer la bonne performance qu’y a réalisé Jonathan Rea.

En l’absence des teams officiels Honda et Yamaha, le pilote Kawasaki avait inscrit un chrono de 1’37.986, à seulement 3 dixièmes de celui d’Andrea Dovizioso (voir ici).

Dès lors, le monde de la compétition moto semble s’être scindé en deux, les uns proclamant haut et fort que le pilote britannique avait sa place en MotoGP, les autres qu’il y avait déjà eu sa chance (remplacement de Casey Stoner à Misano et Aragon 2012) et que tout cela était essentiellement lié aux pneus Pirelli de qualification…

Notre avis n’ayant aucune importance, nous nous contenterons seulement de reporter celui de l’intéressé, interviewé par Motorcyclenews : « Tu ne peux jamais dire. Mais j’ai 100% la conviction qu’avec une top machine, je pourrais être dans le top cinq. Je n’en ai aucun doute, mais je serais surpris si jamais cette opportunité se présentait à moi. Même en 2019, je n’en ai aucune idée. C’est trop loin !
Normalement, ce championnat commence à se régler plus tôt qu’ici, donc probablement qu’au premier quart de la saison MotoGP, les gens vont commencer à discuter. C’est assez bien pour moi que la plupart des gens soient en fin de contrat à la fin de l’année prochaine. J’avais l’impression que l’opinion là-bas était que 30 ans est trop vieux. Ces derniers temps, on commence à voir que 30 est l’âge que les pilotes atteignent. Valentino est dans la trentaine, Dovizioso a maintenant 30 ans, donc il y a beaucoup à dire sur l’expérience.
Peut-être est-ce le moment où je pourrais être accepté. J’ai vraiment l’impression de rouler à mon meilleur niveau et j’ai aussi beaucoup à donner. Nous verrons. »

L’Irlandais du Nord est né le 2 février 1987 et a donc 30 ans.

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :