Avec l’arrivée programmée de Triumph en Moto2, il reste deux années aux constructeurs de châssis pour concevoir et mettre au point leur produit.

Le site espagnol Motorlunews a interrogé Alex Baumgartel, Directeur et Chef-Designer de Kalex engineering GmbH, pour savoir ce que cela impliquera pour la marque allemande qui domine actuellement le plateau.

Alex Baumgartel: “Avec n’importe quel nouveau moteur, même s’il est de mêmes dimensions et poids, cela aboutira  à un design plus ou moins nouveau du cadre, juste à cause de la différence de rigidité du moteur lui-même. Mais s’il advenait que ce soit le moteur Triumph, ce serait assez différent. Le moteur Triumph a 2 points de fixation de chaque côté pour les supports avant du moteur, et assez hauts. Le moteur Honda n’a qu’un seul point de chaque côté, positionné beaucoup plus bas. Cette différence a un impact important sur la conception du cadre et de la partie-cycle.”

Ce changement pourrait-il menacer votre prédominance?

“Chaque changement de réglementation peut changer la situation, et pas seulement un changement de réglementation. Nous nous dirigeons vers la 8e saison, avec une réglementation plus ou moins inchangée. Toutes les motos sont d’un niveau élevé et tous les fabricants de Moto2 ont essayé beaucoup de solutions et de modifications au cours des dernières années. L’écart entre les fabricants est en fait assez mince, donc il est facile de faire une petite erreur dans l’évolution annuelle, et cela peut coûter 0,1 seconde au tour, ce qui vous mettrait hors du rythme. Mais revenons au nouveau moteur pour 2019: à l’heure actuelle, comme nous n’avons pas travaillé avec un autre moteur que le moteur Honda, nous ne savons pas ce que nous pouvons retirer du concept actuel de la moto, et ce qui fonctionne ou non .
Oui, un nouveau moteur peut changer la hiérarchie.”

Tous les articles sur :