C’est vendredi à l’occasion du Grand prix d’Austin que Kenny Roberts Jr va être intronisé MotoGP Legend au  Circuit of the Americas, dans le Texas. Il ne restera plus bientôt à Marco Lucchinelli qu’à le rejoindre – ce qui sera le cas lors du prochain GP d’Italie au Mugello – pour que tous les Champions du Monde 500 aient reçu cette distinction, à l’exception de Leslie Graham, titré en 1949, Umberto Masetti en 1950 et 52, Libero Liberati en 1957 et Gary Hocking en 1961.

Kenneth Leroy Roberts Jr., fils de son triple Champion du Monde 500 de père, est né le 25 juillet 1973, l’année où Kenny obtenait son premier titre AMA. Il a débuté à Willow Springs en 250, cette cylindrée étant considérée par les Américains comme petite. C’était en 1990, et il disputait son premier Grand Prix à Laguna Seca en 1993, terminant dixième devant Luis d’Antin et Juan Borja.

Il participait à une demi-saison en 1994 en 250 cm3, puis à une entière en 1995, avant d’effectuer 6 années en 500, puis 6 en MotoGP. Huitième du mondial 250 en 1995, il effectuait ensuite une année en 500 sur Yamaha, puis deux sur Modenas KR3 (KR signifiant Kenny Roberts) dans le team paternel.

kenny-roberts-jr-malaysia

Passé chez Suzuki en 1999, disposant d’une moto plus performante et désormais un peu éloigné de son père parfois envahissant, Junior se réalisait pleinement et remportait les Grands Prix de Malaisie, du Japon, d’Allemagne et d’Argentine. Cela lui permettait de terminer deuxième du mondial derrière Alex Criville.

En 2000, il gagnait de nouveau en Malaisie, en Catalogne et au Japon (Motegi). D’autres podiums obtenus au Japon (Suzuka), Pays-Bas, Royaume-Uni, Allemagne, Portugal et Valence, lui permettaient de remporter le titre de Champion du Monde 500 devant Valentino Rossi et Max Biaggi.

Il avait atteint le but de sa carrière de pilote et n’obtint pas les mêmes résultats par la suite. Il passa au total 7 ans chez Suzuki (3 en 500, 4 en MotoGP) avant de terminer sa carrière au sein du team de papa, sur une KR211V propulsée par un moteur Honda V5 en 2006, puis sur une KR212V dont le nouveau moteur 800 cm3 ne donna pas satisfaction, et il arrêta définitivement à mi-saison.

Il a remporté au total 8 victoires, est monté 22 fois sur le podium et a réalisé 10 pole positions.

kenny-roberts-jr-suzuki-4

kenny-roberts-jr-jr

kenny-roberts-jr-hayden

Photo © Alpinestars

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :