Champions du Monde 500 cm3 en 1981 et 2000 sur Suzuki, l’Italien et l’Américain rejoindront bientôt au pinacle de notre sport Giacomo Agostini, Mick Doohan, Geoff Duke, Wayne Gardner, Mike Hailwood, Daijiro Kato, Eddie Lawson, Anton Mang, Angel Nieto, Wayne Rainey, Phil Read, Jim Redman, Kenny Roberts, Jarno Saarinen, Kevin Schwantz, Barry Sheene, Marco Simoncelli, Freddie Spencer, Casey Stoner, John Surtees, Carlo Ubbiali, Nicky Hayden, Franco Uncini et Alex Crivillé.

Né le 26 juin 1954 à Ceparana, près du port méditerranéen de La Spezia, l’exubérant « Lucky » fit ses débuts en 1974 avec une Aermacchi 250 à la course de côte de Saline di Volterra-Volterra. En 1975 il pilota pour Roberto Gallina, après un essai au Mugello, une Laverda 1000 trois cylindres en endurance. Il impressionna fortement sur cette moto par sa rapidité, notamment aux 24H de Spa. Le résultat ne fut pas au rendez-vous en Belgique quand la machine fut détruite dans les stands par un gigantesque incendie lors d’un ravitaillement. En 1976, Gallina engagea Marco et Armando Toracca sur des Suzuki en GP 500.

117-tm_thickbox_default

Lucchinelli disputa son premier Grand Prix 500 au Mans, où il termina troisième, derrière Barry Sheene et Johnny Cecotto, mais devant Tepi Lansivuori et Giacomo Agostini. C’était le premier de ses 19 podiums. Il remporta au total 6 victoires, réalisa 9 pole positions et 9 meilleurs tours en course. Son point d’orgue fut le titre de Champion du Monde obtenu en 1981. Il brilla ensuite en Championnat du Monde Superbike sur Ducati, remportant la course inaugurale du Championnat à Donington en 1988 avant de devenir team manager pour le constructeur italien.

Marco a créé Luchinelliexperience qui fonctionne toujours. Il s’est également essayé à la chanson, et nous aurions vraiment regretté de vous faire manquer ça

Kenny Roberts Junior (Kenneth Leroy Roberts Jr) est né le 25 juillet 1973 à Mountain View en Californie, l’année où son père a remporté son premier titre aux Etats-Unis. Après avoir débuté en motocross, il commence sur le tarmac en 250 à Willow Springs en 1990. Il se lance en GP en 1993 à Laguna Seca en 250 puis court en 1994 et 1995 pour le team paternel sur Yamaha. Il passe ensuite en 500, toujours chez papa, sur Yamaha puis Modenas KR3.

img_0

A partir de 1999 il devient officiel Suzuki en 500 et remporte le titre mondial en 2000 devant Valentino Rossi et Max Biaggi. Il continue ensuite sur Suzuki, passant en MotoGP en 2002, et termine sa carrière fin 2007 sur une KR212V paternelle. Il a remporté 8 Grands Prix, est monté 22 fois sur le podium, a réalisé 10 pole positions et 9 meilleurs tours en course.

kenny-roberts

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :