Bien que présent depuis longtemps en Grand Prix (Marc Márquez y a fait ses premières armes en 125 cc en 2009 mais KTM était déjà en MotoGP en 2005), KTM a mis les bouchées doubles depuis 2017, en alignant simultanément une équipe officielle en Moto2 et une autre en MotoGP. Une montée en puissance rendue possible à la fois par un haut niveau technologique, mais surtout par une expansion commerciale à travers le monde.

Comme souvent, lorsque la croissance est très rapide, se pose la question de savoir si cette croissance se fera pas au détriment d’autres programmes sportifs, et l’on pense alors en particulier à la catégorie Moto3 pour le moment dominée par Honda…

Pit Beirer, le responsable compétition de la firme autrichienne répond par la négative via des propos reportés par le site Motorsport-total.com.

Pit Beirer : « Nous sommes une société de compétition. La philosophie du Ready-to-Race n’est pas seulement un slogan de marketing. Tout va de pair. Nous équipons 72 pilotes d’usine dans le monde entier. Beaucoup d’équipes, de camions, d’ateliers et d’employés se rassemblent. C’est incroyable la quantité de matériel nécessaire pour équiper 72 pilotes d’usine. On ne compte même pas les recrues dans cette liste. Si nous avons une idée, nous essayons de développer des solutions avec les pilotes de course et le département de recherche et développement, que nous intégrerons plus tard dans la production en série. Nous utilisons la course pour promouvoir de nouveaux produits.

Nous avons le nouveau quartier général du département compétition. L’accent est mis sur le projet MotoGP. Il y a toutefois un échange d’informations entre toutes les catégories qui est plus important que jamais. Le projet MotoGP a donné naissance à de nouvelles technologies. C’est aussi un avantage pour les autres catégories. »

Le Rallye Dakar, dominé par KTM depuis 2001, est toujours d’une importance capitale pour KTM qui n’entend pas y renoncer…

« On nous dit toujours qu’un jour, on sera détrôné au Dakar. On sait que ça va arriver. Mais on ne veut pas perdre. On déteste perdre. Nous travaillons dur pour être bien préparés. Nous promettons à tous les pilotes, team managers et fans que nous ne négligerons pas les autres catégories en raison du projet MotoGP. C’est un projet supplémentaire rendu possible par l’augmentation des ventes. »

Aujourd’hui, KTM est le seul constructeur impliqué en Grand Prix qui a constitué une véritable filière, démarrant par la Red Bull MotoGP Rookies Cup et aboutissant à la MotoGP.

Même celle établie par le géant Honda semble plus clairsemée, sauf peut-être pour les pilotes asiatiques qui trouvent refuge dans le team Idemitsu Honda Asia en Moto2.

Toutefois, force est de noter que le team Red Bull KTM Ajo Moto3 est progressivement passé de trois à une moto…

Tous les articles sur les Pilotes : Brad Binder, Bradley Smith, Darryn Binder, Miguel Oliveira, Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP, Red Bull KTM Ajo, Red Bull KTM Ajo Moto2